L'Istiqlal se prépare à tourner la page Chabat

L'Istiqlal se prépare à tourner la page Chabat

Le 17ème congrès national de l'Istiqlal qui doit renouveler toutes les instances du parti se tiendra bien du 29 septembre au 1er octobre. Malgré la tentative du secrétaire général sortant de retarder la tenue des 80 congrès régionaux, ces derniers ont désigné les membres du Conseil national dont seule une infime minorité est favorable à Hamid Chabat, selon des sources internes de haut niveau.

"Quoi qu'il fasse, Chabat n'a plus aucune chance de reporter le congrès prévu le dernier week-end du mois de septembre. La messe est dite pour enfin tourner la page du secrétaire général sortant", se félicite un de ses grands détracteurs qui préfère cependant jouer la prudence en restant anonyme.

"Les 80 congrès locaux ont bouclé leurs travaux en élisant les 1.000 membres du Conseil national qui vont désigner les nouveaux organes exécutifs du parti (comité exécutif et secrétariat général). Il ne reste plus qu'à finaliser les alliances des ordres professionnels (avocats, médecins, économistes ...) qui ont un quota de 100 membres au Conseil national avant la tenue du congrès national. Malgré le vide juridique dans nos statuts pour annoncer officiellement les candidatures au secrétariat général, il a été prévu d'introduire un amendement pour valider celles de Nizar Baraka et de Hamid Chabat", précise notre source.

Interrogé sur le congrès régional qui s'est tenu dans la ville de l'ex-maire de Fès, il révèle que ce dernier a réussi à faire désigner 100% de ses obligés locaux au Conseil national mais que le quota de son fief ne suffira pas à renverser la tendance majoritairement anti-Chabat au parlement du parti.

Concernant la nouvelle politique de censure médiatique des activités partisanes du secrétaire général sortant, notre interlocuteur rappelle que les statuts juridiques relatifs aux journaux Al Alam et l'Opinion n'ont jamais prévu un contrôle dévolu au leader mais aux membres du comité exécutif.

"Les membres ont appelé le directeur de publication Abdellah Bekkali pour lui rappeler que dorénavant aucun communiqué du secrétariat général ne devait être publié tant que le comité ne lui aura pas donné son aval. Il faut croire que l'ancien lieutenant de Chabat a compris que les jours de ce dernier étaient comptés et qu'il valait mieux se soumettre aux décisions de l'organe de contrôle", déclare notre interlocuteur qui fait partie des 26 membres du comité exécutif de l'Istiqlal.

Hormis Abdellah Bekkali qui a "quitté le navire Chabat", notre source nous révèle qu'un autre "transfuge" Noureddine Mediane, chef du  groupe parlementaire du PI à la chambre basse, sera proposé aux membres du comité préparatoire jeudi 21 septembre par le comité exécutif sortant pour présider les travaux du 17ème congrès national.

"Avec toutes les défections au sein du camp Chabat, un calme bizarre s'est installé auquel nous n'étions pas habitués depuis longtemps. Nous ne sommes pas à l'abri d'un coup d'éclat de dernière minute, mais quoique fasse Chabat, il est bientôt mort et enterré politiquement. Pour être franc, il nous a tellement habitués à voguer en pleine tempête qu'il va finir par nous manquer", conclut notre source qui avance que l'élection du candidat Nizar Baraka ne devrait être qu'une formalité.

Pour rappel, le congrès national qui se tiendra du vendredi 29 septembre au dimanche 1er octobre se déroulera de la manière suivante: Le 1er jour, aura lieu l'ouverture officielle des travaux, la journée du samedi sera consacrée à l'approbation des documents de travail et enfin le dernier jour se déroulera l'élection, par le Conseil national, du secrétaire général et des 26 membres du comité exécutif. Ce renouvellement des organes décisionnaires sera suivi de l'élection d'un nouveau président du parlement du parti lors d'une prochaine session d'un congrès ordinaire dont la date n'est pas encore fixée.

Pbulier  Le  21 Septembre 2017

Source web par  Medias24

Les tags en relation

 

Les articles en relation