Objectifs du développement durable Le Maroc lance une étude d'évaluation

Objectifs du développement durable Le Maroc lance une étude d'évaluation

Le Coordonnateur résident de l'ONU et représentant du Programme des Nations-unies pour le développement au Maroc, Philippe Poinsot, le 3 octobre 2017 à Rabat. Ph. MAP

Le Maroc occupe une position de chef de file et de médiateur outillé en matière de promotion du développement durable, a indiqué, mardi à Rabat, le Coordonnateur résident des Nations-unies et représentant du Programme des Nations-unies pour le développement au Maroc, Philippe Poinsot.

Le secrétariat d’État chargé du Développement durable a organisé, hier à Rabat, un atelier de lancement de l’étude se rapportant aux objectifs de développement durable (ODD). Cette rencontre entre dans le cadre des actions visant à inscrire le Maroc sur la voie de l’opérationnalisation du nouveau programme de développement durable à l’horizon 2030. Le coordonnateur résident des Nations unies et représentant du Programme des Nations unies pour le développement au Maroc (PNUD), Philippe Poinsot, a estimé que le Royaume a traduit son plaidoyer en actions très concrètes, à l'image de la COP 22 et l'adoption récente de la Stratégie nationale de développement durable 2030 (SNDD).

Le responsable onusien a proposé la mise en place d’un atelier de suivi annuel afin de rendre compte des résultats obtenus par la mise en œuvre des ODD où il s’agira d’identifier les contraintes et les défis rencontrés dans la mise en œuvre des ODD aux niveaux national et local, ainsi que l’identification de bonnes pratiques pouvant faire l’objet d’une généralisation au niveau national, ou encore de réajuster les actions n’ayant pas apporté satisfaction.

La secrétaire d'État chargée du Développement durable, Nezha El Ouafi, a fait savoir que cette étude vise l’élaboration d’un plan d’action pluriannuel à même d’accélérer la réalisation des ODD dans les délais impartis et permettra d’arrêter une feuille de route pour renforcer la concertation entre toutes les parties prenantes. La responsable gouvernementale a souligné, dans ce cadre, que le Royaume dispose aujourd’hui de tous les moyens pour accélérer le processus du développement durable, étant donné que le pays a fait asseoir les bases nécessaires à même de mettre en place des partenariats efficaces pour cette raison. À travers ses divers partenariats, le pays a donné une nouvelle dimension à la participation des organisations professionnelles, des syndicats et des ONG en matière d’élaboration, de mise en œuvre et de suivi des politiques publiques, et ce à travers l’institutionnalisation du dialogue social et la création d’institutions autonomes de veille en vue de démocratiser la gouvernance dans toutes ses dimensions, a-t-elle relevé.

Lancée par le secrétariat d’État chargé du Développement durable, cette étude a pour objectifs d’élargir le processus d’appropriation des ODD, mettre en cohérence les ODD avec les priorités nationales, réorienter le plan d’action de la SNDD pour accélérer l’atteinte des ODD et évaluer le budget nécessaire au financement des actions à entreprendre dans les délais impartis.

Le 03 Octobre 2017

Source web par Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation

L’organigramme de la COP22

L’organigramme de la COP22

Mezouar, président, Lhafi, commissaire général Une dream-team de profils expérimentés pour la préparation de ce sommet Création d’un Segma pour f...

Le Roi Mohammed VI reçoit Horst Kohler

Le Roi Mohammed VI reçoit Horst Kohler

Le Roi Mohammed VI, a reçu, mardi au Palais Royal de Rabat, M. Horst Kohler, envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara maroca...