Geoparc du Jbel Bani Association Marocaine de Développement du Géoparc du Jbel Bani

Geoparc du Jbel Bani  Association Marocaine de Développement du Géoparc du Jbel Bani

Projet émanant du tissu professionnel pour accompagner élus locaux provinciaux et régionaux se définissant pour objectifs de créer plus de 10.000 emplois inclusifs et intégrés dans une convergence Agro éco tourisme, artisanat, et tout particulièrement destiné au  tissu coopératif féminin !

.., projet mis en forme, développé et déposé depuis plus de quatre années mettant en valeur hébergements, sites touristiques et patrimoine local par un marketing territorial avec 53 circuits touristiques, interactifs, mis en ligne sur le web et cela aux départs des aéroports jouxtant  un territoire délimité physiquement par les Jbel Bani, El Kest et l’Anti atlas,

.., projet qui fait largement les frais de cette volonté régionale et locale de s’accaparer la main mise sur le secteur touristique d’une part, sur notre projet Géoparc d’autre part !

Notre communication AMDGJB, efficace, est classée 3ème au plan mondial pour ce qui est du contenu et lectures de celui-ci par les internautes permettant une reconnaissance globale des arrières pays des régions Guelmim Oued Noun, Souss Massa et Draa Tafilalet pour ces deux provinces de Ouarzazate et Zagora.

Nos Objectifs et prétentions pour la plupart de ses acteurs apporteurs d’expertise pour ces régions depuis plus de quinze années ne sont celles que de devenir des acteurs accompagnateurs du développement local et régional, des élus, en relais des visions centrales se rapportant à ces territoires, en nous présentant comme des facilitateurs dans l’analyse territoriale et des monographies provinciales et communales, en définissant l’utilité et coordination des implantations touristiques en fonction des flux touristiques émanant des aéroports existants, pourvoyeurs de touristes que sont ceux d’Agadir, Guelmim, Ouarzazate et Marrakech, comme de ceux, aérodromes de Zagora et Tata appelés à le devenir dans les quelques années à venir sous la casquette du tourisme nature, culture, sportif partagés entre Désert Montagne et Océan.

Notre expertise aura été celle de la participation pour exemple du développement touristique des Haut et Moyen Atlas avec la Grande Traversée de l’Atlas Marocain (GTAM).

Le territoire du Jbel Bani, c’est 4.737.000 personnes soumises à l’heure actuelle à l’exode rurale.

Le Maroc peut il se le permettre ?

La province de tata a perdu 7000 âmes entre 2004 et 2014. Cela aura coûté 1MM4 de Dhs à l’état !

Des plans d’actions basés sur des labellisations des Maisons d’hôtes, des écolodges, des auberges, Gîtes, sur l’économie verte et circulaire, définissent des prises en comptes des programmes d’urgence rappelant que le monde rural peut être moteur dans l’économie régionale comme nationale, pour peu que le mixage d’adaptation des économies locales soient pris en compte par les élus !

 

L’agro éco tourisme en est la solution par les prises en compte du stress hydrique et du changement climatique.

-IL l’est également par la prise en compte du faire valoir des capacités touristiques territoriales envers le tourisme interne à venir, nécessaire, réclamés par les droits aux vacances naissants du citoyen marocain.

-Il l’est de manière encore plus urgente pour ce qui est du faire valoir de l’emploi des jeunes diplômés par l’adaptation de l’emploi des NTIC pour ce qu’est l’agro éco tourisme pour ces zones rurales.

-IL le sera et le restera pour ce qui sera l’ordre sociétal de demain si l’on n’y prend pas garde !

L’AMDGJB, Association de droit marocain (Aut N°1954-36) est la seule porteuse de ce projet. Elle est constituée d’un bureau exécutif et de collèges sectoriels, d’adhésions constituées de personnes ressources, morales, physiques marocaines, universitaires, de l’ingénierie. Elle est et restera conseillère et  communicatrice au service et pour l’accompagnement des élus,

…, voilà ce que nous sommes messieurs les élus locaux.

Nous pensons le rester malgré vos tentatives de déstabilisation car convaincue de notre action, de notre présence et nécessité d’échanges pour le bien régional comme pour le bien national et pour les populations.

Nous pensions utile et nécessaire de vous le rappeler et de le faire valoir auprès du monde des professionnels du tourisme à cette occasion des interrogations des responsabilités régionales en matière de tourisme et développement territorial.

Patrick Simon  - Président AMDGJB

Po le Bureau

Le 09  Octobre 2017

Source Web Par  Patrick Simon  - Président AMDGJB

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Agadir, capitale du climat

Agadir, capitale du climat

Climate chance s’y déroulera en septembre prochain juste avant la COP23 3.000 participants issus des 5 continents attendus Signature d’une convention...

TAROUDANT ATTEND DE NOUVEAUX PROMOTEURS

TAROUDANT ATTEND DE NOUVEAUX PROMOTEURS

Si, par coup de coeur ou orientation professionnelle, vous avez déjà envisagé de devenir propriétaire à Taroudant, faites ici plus ample connaissance de so...

Communiqué d'Information

Communiqué d'Information

Pour une large diffusion auprès de vos clients, Amis et entourage... Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous informer que la ville d'Agadir c...

Aid Al Adha Moubarak Said

Aid Al Adha Moubarak Said

Je m’associe à nos équipes, nos membres l’ensemble de nos partenaires pour vous souhaiter à toutes et à tous Aid Al Adha Moubarak Said, santé, bonheur ...

Quelle innovation touristique ?

Quelle innovation touristique ?

"Je reste particulièrement persuadé que notre seule préoccupation du moment, (comme pour celle qui devrait venir), devrait être d’avoir un objectif à 30 ...