La résidence d'artistes d’Ifitry, un paradis pour des artistes du monde entier

La résidence d'artistes d’Ifitry, un paradis pour des artistes du monde entier

La résidence d’artistes d’Ifitry, à 40 km d’Essaouira, constitue un véritable paradis pour des artistes venus du monde entier, qui leur permet de créer leurs œuvres dans un lieu magique, écrit le quotidien espagnol El Mundo sur son site web. Dans un article intitulé «Le paradis terrestre des artistes se trouve au Maroc», le journal relève que chaque année des centaines d’artistes venus du monde entier séjournent dans cette résidence située au bord de l’océan Atlantique pour chercher «cette créativité difficile à trouver dans les grandes villes». 473 artistes de 62 pays sont déjà passés par cette résidence d’artistes qui a le cachet architectural d’une médina marocaine et qui s’étale sur trois hectares, rapporte le quotidien, notant que des peintres, des sculpteurs et des photographes connus mondialement ont séjourné dans cet établissement.

Parmi eux, figurent le photographe de Benetton Oliviero Toscani, les peintres palestinien Ayman Yousri et syrien Khaled Al-Saai, la dessinatrice espagnole Marina Vargas ou encore le céramiste algérien Rachid Koraichi. Cité dans l’article, l’artiste peintre et photographe marocain Mostapha Romli, président de la Fondation Maroc Premium et directeur de cette résidence d’artistes, a expliqué que les artistes désireux de séjourner doivent présenter un projet sur lequel ils vont travailler pendant quelques semaines.

Le séjour est gratuit et le matériel est fourni, et chaque artiste doit seulement laisser une œuvre parmi celles créées durant son séjour, a-t-il précisé, ajoutant que ce projet vise à promouvoir la culture et donner l’opportunité à n’importe quel artiste à la recherche d’un espace où il peut trouver l’inspiration.

L’article indique aussi que les promoteurs de ce projet comptent ouvrir deux résidences similaires, l’une à Cieza, dans la région de Murcie (sud-est de l’Espagne) et l’autre près de Berlin.

Le 11 Octobre 2017

Source web par  Libération

Les tags en relation

 

Les articles en relation

La lente décrépitude d’Essaouira

La lente décrépitude d’Essaouira

Depuis plusieurs années, la ville est au centre d’un projet destructeur favorisant la médiocrité et semant la confusion “Une visite Royale». Une dol...