Discours royal: un nouveau modèle de développement pour le Maroc

Discours royal: un nouveau modèle de développement pour le Maroc

Ce fut l'un des points d'orgue du discours du roi à l'occasion de la rentrée parlementaire: le Maroc doit concevoir un nouveau modèle de développement à même de répondre aux aspirations de toutes les catégories de la population.

Nul ne peut nier l’essor qu’a connu le Maroc ces dernières années. A ce titre, le pays est devenu un exemple pour bon nombre de peuples. Cependant, le modèle de développement du Maroc s’est essoufflé au fil des ans. Il n’est plus adapté et peine à répondre à toutes les attentes des citoyens, à satisfaire leurs besoins, à réduire les disparités sociales et les écarts territoriaux et à réaliser la justice sociale.

C’est pourquoi le roi Mohammed VI, dans son discours prononcé à l’occasion de la rentrée parlementaire, a appelé à la conception d’un nouveau modèle de développement mieux adapté aux évolutions et au contexte. Ce modèle, dit le roi, doit être conçu selon une approche participative, incluant l’ensemble des composantes du pays, comme l’ont été d’autres chantiers d’importance stratégique comme la réforme de la Constitution en 2011 ou encore le projet de la régionalisation avancée.

«Nous invitons le gouvernement, le Parlement et les différentes institutions ou instances concernées, chacun dans son domaine de compétence, à reconsidérer notre modèle de développement pour le mettre en phase avec les évolutions que connaît le pays», a-t-il indiqué dans son discours au Parlement.

L’enjeu est on ne peut plus clair: le Maroc a aujourd’hui besoin d’un modèle de développement équitable et équilibré, offrant de l’emploi, des revenus, des richesses… à toutes les catégories de la population, et principalement aux jeunes qui sont l’avenir du royaume. Il s’agit de donner un nouveau souffle au pays, de manière à dépasser les freins et les lacunes apparues dans le modèle de développement actuel. «Nous appelons tout un chacun à faire montre d’objectivité en appelant les choses par leur nom, sans complaisance ni fioriture, et en proposant des solutions innovantes et audacieuses, quitte à s’écarter des méthodes conventionnelles appliquées jusqu’ici, ou même, à provoquer un véritable séisme politique».

Le souverain veut que ce nouveau modèle de développement soit le fruit d’une mobilisation générale de toutes les composantes de la société, pour venir à bout des problèmes qui touchent les Marocains, et l'occasion d'une prise de conscience sur la nécessité de faire évoluer les mentalités qui font obstruction à la réalisation du développement global.

Le roi a, par ailleurs, assuré qu’il suivra en personne la conception de ce modèle. Il attend les propositions et les mesures qui seront adoptées pour servir de base à l’élaboration du projet d’un nouveau modèle de développement.

C’est donc une grande révolution que devrait connaître le Maroc une fois ce nouveau modèle arrêté, avec comme principal objectif de maintenir le cap du développement, tout en s’assurant que tout un chacun en tire profit.

Le 13 Octobre 2017

Source web par Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation

PLF 2018: voici les grandes lignes

PLF 2018: voici les grandes lignes

2018 sera l’année de l’entreprise. Et, espère-t-on, de l’investissement et de l’emploi. Le projet de Loi de Finances PLF 2018 a été adopté ce mardi...