Catalogne Le gouvernement espagnol poursuivra les démarches prévues par l’article 155 de la Constitution

Catalogne Le gouvernement espagnol poursuivra les démarches prévues par l’article 155 de la Constitution

Le gouvernement espagnol a affirmé jeudi qu’il poursuivra les démarches prévues par l’article 155 de la Constitution, qui permet de suspendre l’autonomie d’une région dans l’intérêt général du pays, en vue de "restaurer la légalité et l’autonomie en Catalogne".

Le gouvernement espagnol a constaté ce même jour le refus du président de la Generalitat (gouvernement catalan) de répondre à la demande qui lui a été adressée le 11 octobre pour informer de manière "claire et précise" si une déclaration de l’indépendance de la Catalogne a été déclarée ou non, indique un communiqué de l’exécutif central.

"Par conséquent, le gouvernement espagnol poursuivra les démarches prévues dans l’article 155 de la Constitution pour restaurer la légalité et l’autonomie en Catalogne", précise le communiqué du gouvernement, publié juste après la seconde réponse adressée à Madrid, quelques minutes auparavant, par le président de la région catalane Carles Puigdemont.

La même source ajoute qu’un Conseil des ministres extraordinaire a été convoqué pour samedi prochain qui sera destiné à adopter les mesures qui seront soumises au Sénat (chambre haute du parlement) "dans le but de protéger l’intérêt général des Espagnols, dont les citoyens de la Catalogne, et de restaurer l’ordre constitutionnel dans cette région autonome".

Et d’ajouter que le gouvernement "mettra en œuvre tous les moyens à sa portée pour restaurer le plus tôt possible la légalité et l’ordre constitutionnel, récupérer la cohabitation pacifique entre citoyens et mettre fin à la détérioration de la situation économique en Catalogne causée par l’insécurité juridique".

Le gouvernement central a, par ailleurs, salué l’appui des différentes formations politiques avec lesquelles il est en train de peaufiner "une réponse majoritaire et consensuelle au défi sécessionniste" en Catalogne.

Le président du gouvernement de la Catalogne Carles Puigdemont a menacé jeudi de faire voter officiellement la déclaration de l’indépendance de cette région au parlement régional en cas d’absence de dialogue avec l’exécutif central sur la crise politique catalane.

"Si le gouvernement persiste à empêcher le dialogue et poursuit la répression, le parlement de la Catalogne pourra procéder, s’il le juge opportun, de voter de manière officielle la déclaration d’indépendance qu'il n’a pas votée le 10 octobre", lit-on dans une lettre adressée par Puigdemont au chef du gouvernement central Mariano Rajoy.

Le 19 Octobre 2017

Source Web Par Le Matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation