Espagne Madrid suspend le gouvernement catalan

Espagne Madrid suspend le gouvernement catalan

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy le limogeage du gouvernement régional de Catalogne. Ph. DR

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, annonce que son gouvernement a été contraint d'activer l'article 155 de la Constitution. Il précise également que le gouvernement souhaite la tenue d'élections en Catalogne. "Les prérogatives de l'administration Catalanes seront transférées au gouvernement central", a-t-il précisé.

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a annoncé samedi, en vertu de l'article 155 de la Constitution, le limogeage du gouvernement régional de Catalogne et a dit souhaiter la tenue aussi vite que possible d'élections régionales anticipées, indique l'agence de presse Reuters.

Le chef du gouvernement espagnol, qui s'exprimait à l'issue d'un conseil extraordinaire des ministres, a souligné que l'attitude des séparatistes catalans l'avait contraint à recourir à cet article jamais appliqué de la Constitution de 1978.

Il a précisé qu'il demanderait au Sénat d'approuver la destitution du président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, de son vice-président et des autres conseillers de l'exécutif régional.

Les prérogatives du Parlement de Catalogne seront encadrées et les pouvoirs de l'administration catalanes transférés au gouvernement central, a-t-il ajouté.

Il appartient désormais au Sénat d'approuver ou non la mise en oeuvre de ces mesures d'exception. Un vote est prévu vendredi prochain 27 octobre à la chambre haute du Parlement.

Le 21 Octobre 2017

Source Web : Le Matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le cout économique du blocage

Le cout économique du blocage

Ceux qui comparent le Maroc à l’Espagne oublient deux éléments. Le premier c’est que la décentralisation est réelle en Espagne et que le véritable age...

Sebta et Melilla bientôt sans visas ?

Sebta et Melilla bientôt sans visas ?

L’Espagne compte bien sauver l’économie de Sebta et de Melilla en y autorisant l’accès sans visa. Une mesure qui sera étudiée et en principe appliqué...