Des plongeurs ont découvert l’ancienne cité d’Héracléion au large de la baie d’Aboukir

Des plongeurs ont découvert l’ancienne cité d’Héracléion au large de la baie d’Aboukir

Au large des côtes égyptiennes, des plongeurs ont découvert quelque chose que l’on croyait perdu depuis longtemps. On croyait que l’ancienne cité d’ Héracléion avait définitivement disparu sous la mer. Mais 1200 ans plus tard, au large de la baie d’Aboukir, cette cité antique a fini par être retrouvée par une équipe de plongeurs. La cité date du 6ème siècle avant JC et possède certains des plus beaux objets créés par l’homme.

On a retrouvé par exemple de grandes statues de dieux et de déesses sculptées dans du granit rouge, des trésors d’or et des pierres rares, ainsi que des temples élaborés. Il s’agit d’une découverte majeure dans la communauté de préservation historique. Jetez un oeil à cette cité incroyable retrouvée sous l’eau.

Voici le plongeur Franck Goddio qui étudie l’énorme statue sculptée à la main d’un pharaon. Cette statue mesure environ 5 mètres de haut et a été découverte près d’un grand temple sous la mer.

La tête d’une statue sculptée en granit rouge qui représente le dieu Hapi. Hapi est connu comme le dieu de l’inondation du Nil. Hapi est un symbole d’abondance et de fertilité et c’est la première fois qu’une statue aussi grande de ce Dieu est découverte.

Les plongeurs et leur équipe de chercheurs soulèvent soigneusement la statue afin de préserver et protéger ce morceau d’Histoire. Elle reposera en toute sécurité dans un musée.

Ici, le pharaon, la reine et le dieu Hapi sont posés sur la barge à côté d’une stèle du temple. La stèle date du IIe siècle av. J.-C. Elle a été retrouvée cassée en 17 morceaux, mais tous les morceaux ont été retrouvés et rassemblés.

Cette plaque d’or a été trouvée dans le secteur sud de la ville. Le texte est écrit en grec et sert de signature pour les dépôts de fondation au nom du roi responsable de la construction de cette zone. Le roi Ptolémée III (246-222 av. J.-C.)

Dans le reflet de ce masque, nous voyons une statue en bronze du dieu Osiris. La couronne est l’insigne typique du pouvoir et cette statue a les yeux ornés de feuilles d’or.

Chaque détail de ce site dans la baie d’Aboukir a été méticuleusement documenté.

Une lampe à huile en bronze en excellent état. Elle date du 2ème siècle avant J.-C.

Le plongeur Franck Goddio montre la taille de cette stèle inscrite. C’est Nectanebo qui a ordonné sa construction entre 378 et 362 av. J.-C.

Ici les plongeurs inspectent soigneusement une pierre remplie de fragments d’or qui datent du 6ème siècle avant JC.

Ici une soucoupe en or peu profonde qui était utilisée pour boire et servir.

Une statue absolument magnifique retrouvée dans la baie d’une reine de Ptolémée. Très probablement Cléopâtre II ou Cléopâtre III habillée comme la déesse Isis.

Cette statue de granit rouge a également été retrouvée près du grand temple d’Héracléion et pèse 4 tonnes.

La tête d’une statue de pharaon qui mesure plus de 5 mètres et sculptée dans du granit rouge.

Une petite figurine en bronze du pharaon de la 26ème dynastie trouvée dans un temple plus petit dans la cité d’Héracléion.

Cette découverte sous-marine est absolument épique, les chercheurs se précipitent désormais dans cette partie du globe pour s’informer sur cette ville égyptienne incroyablement belle. Le fait que cette ville ait été retrouvée sous l’eau après plus de 1000 ans est réellement incroyable. Ces statues et artefacts sont massifs et presque parfaitement conservés. Nous sommes heureux de constater qu’ils sont préservés avec beaucoup de soin.

Le 07 Novembre 2017

Source Web : Espritsciencemetaphysiques

Les tags en relation