Le Maroc abrite du 17 au 19 février un colloque international sur le radicalisme

Le Maroc abrite du 17 au 19 février un colloque international sur le radicalisme

"Les nouveaux territoires de l'identité : la fabrication du radicalisme" est le thème d'un colloque international qui sera organisé du 17 au 19 février à Fès.

Au programme de cette rencontre, initiée sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, figurent des interventions sur des thématiques aussi riches que variées tels que "Radicalisme et fracture sociale", "Théologie et spiritualité face au radicalisme", "Religion et politique" ou encore "Clinique de la radicalisation, comment s'en sortir?". Selon les organisateurs, la grande originalité de ce colloque est de pouvoir réunir des spécialistes de renommée mondiale dans différents disciplines et domaines de recherche pour tenter de comprendre dans ses racines l'émergence du phénomène de l'extrémisme dans nos sociétés actuelles, que celui-ci soit de nature populiste ou religieuse.

Dounia Bouzar, Ahmed Abbadi, Assia Alaoui Bensalah, Mohammed Tozy, Salma Belaala, Pierre Christophe Cathelineau, Abdellah Ouazzani, Rachid Benzine, Courtney Edwin, Driss Fassi-Fihri, Victor Palleja de Bustinza et Josh Martin figurent parmi les nombreuses personnalités participant à cette rencontre.

Ce Colloque est organisé par le Centre International de Dialogue et de Recherches sur les Identités Subjectives et Sociales Centre (IDRISS) dont les deux présidents fondateurs sont l'anthropologue et président du Festival de la Culture Soufie, Faouzi Skali et l'éminent psychiatre et chercheur, Charles Melman.

Dans une note de présentation du colloque, les organisateurs rappellent le Discours royal du 20 août 2016 dans lequel le Souverain avait souligné que "face à la prolifération des obscurantismes répandus au nom de la religion, tous, musulmans, chrétiens et juifs, doivent dresser un front commun pour contrecarrer le fanatisme, la haine et le repli sur soi sous toutes ses formes".

C'est en s'inscrivant dans cette perspective que les participants à ce colloque, théologiens, psychiatres et psychologues, politologues et islamologues, cherchent avant tout à cerner et comprendre un phénomène complexe dont les causes sont multiples et concomitantes.

Le Centre IDRISS vise à développer une méthode d'approche de "Recherche-Action", qui permette, au-delà de la dimension sécuritaire de proposer des solutions basées sur des expériences de terrain et une compréhension objective -pour mieux les déconstruire- des discours et des idéologies basés sur la haine et l'extrémisme violent, qui touchent aujourd'hui des jeunes de tous les pays et de toutes les cultures.

Le 14 Février 2017

SOURCE WEB Par Atlas Info

Les tags en relation