Région Souss-Massa : Le plan de développement régional adopté le 6 mars

Région Souss-Massa : Le plan de développement régional adopté le 6 mars

La région compte travailler son positionnement en ciblant la fortification de son tissu économique avec un choix voué à accélérer une industrie à fort potentiel.

La région du Souss-Massa s’apprête à adopter son plan de développement régional après de longues séances d’élaboration. Une adoption programmée dans le cadre de la session ordinaire du 6 mars. L’ossature du plan de développement régional de la région du Souss-Massa sera composée prioritairement de 25 projets phares avec un montant d’investissement de 24,5 MMDH. Ce plan sera dorénavant la carte qui tracera les actions en matière de développement pour la région dans les années futures. Deux objectifs sont assignés à ce plan. Il s’agit de booster les moteurs traditionnels de croissance au niveau de la région (tourisme, agriculture et pêche) en y injectant de nouveaux positionnement et valorisation. Un balnéaire intelligent est ainsi inscrit sur cette feuille de route en matière de tourisme avec une maximisation de la productivité en matière d’agriculture et une valorisation aussi bien des produits de la mer que de l’agriculture. L’aquaculture est l’un des pivots de ce développement. Rappelons la signature de la région et de l’ANDA d’une convention sur la zone aquacole de la région. Par ailleurs, en matière d’industrie, la région compte travailler son positionnement en ciblant la fortification de son tissu économique avec un choix voué à accélérer une industrie à fort potentiel. Nous notons dans ce sens l’industrie navale, les mines, les énergies renouvelables et la création d’une zone franche.

La partie financement se fera avec une participation du Conseil régional à hauteur de 3,1 MMDH (15%) de l’investissement total nécessité. Les 85% restants seront apportés par les communes, le secteur privé et les services déconcentrés. La région a également fait appel au Fonds d’équipement communal avec un crédit de 1,4 MMDH et une capacité d’endettement de 2 MMDH. Les six sociétés de développement qui seront implantées seront dédiées, entre autres, au secteur du tourisme, au patrimoine, à création du marché de gros, à l’aménagement, au transport et à la mobilité au niveau de la région. L’Arep assurera le rôle de pilote de ce plan.   

Le 01 Mars 2017

SOURCE WEB Par  Aujourd'hui le Maroc

Les tags en relation

 

Les articles en relation

La terre a tremblé à Agadir

La terre a tremblé à Agadir

Début de semaine intense à Agadir. La ville a en effet été le théâtre d’un tremblement de terre. La secousse, dont l’épicentre est à Aït Amira à C...

Agadir, capitale du climat

Agadir, capitale du climat

Climate chance s’y déroulera en septembre prochain juste avant la COP23 3.000 participants issus des 5 continents attendus Signature d’une convention...

Embellie sur Agadir

Embellie sur Agadir

La conjoncture touristique a enregistré, selon le CRT Agadir Souss Massa, une augmentation en termes d’arrivées de +12,47% et  de 16% en termes de nuitées...

TAROUDANT ATTEND DE NOUVEAUX PROMOTEURS

TAROUDANT ATTEND DE NOUVEAUX PROMOTEURS

Si, par coup de coeur ou orientation professionnelle, vous avez déjà envisagé de devenir propriétaire à Taroudant, faites ici plus ample connaissance de so...