Le Roi va nommer une autre personnalité du PJD à la tête du gouvernement

Le Roi va nommer une autre personnalité du PJD à la tête du gouvernement

Un communiqué du cabinet royal est venu ce mercredi 15 mars mettre fin à l'attente. Abdelilah Benkirane est déchargé par le Roi de sa mission de fomation du nouveau gouvernement. Le successeur de Benkirane sera également choisi au sein du PJD.

Le Roi Mohammed VI chargera "une autre personnalité du PJD de former le nouveau gouvernement".

Le communiqué du cabinet royal insiste sur le fait que le Roi a tenu à choisir cette solution malgré la multitude d'options qu'offre la Constitution.

"48 heures après l'annonce des résultats des élections législatives, le Roi avait désigné le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane", rappelle ce mercredi 15 mars un communiqué du Cabinet royal.

"Le Souverain a relancé le Chef du gouvernement désigné, à plusieurs reprises, au sujet des négociations", lui demandant d'accélérer la formation du gouvernement, souligne le communiqué.

Après son retour au terme de sa tournée africaine, le Souverain a appris que les tractations qui durent depuis plus de 5 mois n'ont pas abouti et qu'aucun indice ne permet de prévoir un proche dénoucement". Ainsi, le Roi a décidé de désigner un autre Chef de gouvernement.

Le communiqué annonce une audience imminente avec le nouveau Chef du gouvernement, qui sera choisi au sein du PJD.

Le Roi pouvait choisir d'autres options comme le permet la "Constitution dans sa lettre et dans son esprit", mais il a opté pour la stricte application de l'article 47 de la Constitution "dans le souci de consolider la pratique démocratique", écrit le communiqué.

Tous les scénarios tels que la nomination de technocrates, d'une femme chef de gouvernement (notamment venue de la CGEM), du parti arrivé deuxième etc... se sont avérés pures spéculations.

Le communiqué du cabinet royal rappelle que le Roi "a appris" l'échec des tractations, allusion au fait que Benkirane a communiqué à travers les médias sans jamais revenir vers le Chef de l'Etat au cours des 5 derniers mois. Le communiqué s'achève sur un hommage au travail de Benkirane au cours de la période où il était Chef du gouvernement, mais l'on remarquera qu'il n'a pas été reçu par le Roi. En tous les cas, pas avant le communiqué.

Voici le texte intégral du communiqué du cabinet royal:

''Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait pris l’initiative, 48 heures après l’annonce des résultats des élections législatives du 07 octobre 2016, de désigner M. Abdelilah Benkirane, Chef du Gouvernement.

"A rappeler que SM le Roi avait exhorté, à plusieurs reprises, le Chef du Gouvernement désigné, d’accélérer la formation du nouveau gouvernement.

"Après le retour au pays de SM le Roi au terme de la tournée qui a conduit le Souverain dans plusieurs pays africains frères, Sa Majesté le Roi a pris connaissance que les consultations menées par le Chef du Gouvernement désigné, pendant plus de cinq mois, n’ont pas abouti jusqu’à ce jour à la formation de la majorité gouvernementale, en plus de l’absence de signaux qui augurent de sa prochaine formation.

"En vertu des prérogatives constitutionnelles de Sa Majesté le Roi, en sa qualité de garant de la Constitution et de la bonne marche des institutions, et de défenseur des intérêts suprêmes de la Nation et des citoyens, et partant du souci de Sa Majesté de dépasser la situation d’immobilisme actuelle, Sa Majesté le Roi a décidé de désigner une autre personnalité politique du Parti de la Justice et du développement en tant que nouveau Chef du gouvernement.

"SM le Roi a opté pour cette haute décision, parmi toutes les autres options que lui accordent la lettre et l’esprit de la Constitution, en concrétisation de sa volonté sincère et de son souci permanent de consolider le choix démocratique et de préserver les acquis réalisés par notre pays dans ce domaine.

"Sa Majesté le Roi recevra dans le délai le plus proche, cette personnalité et la chargera de former le nouveau gouvernement.

"Sa Majesté le Roi a tenu à saluer le haut sens de responsabilité et de patriotisme sincère dont a fait preuve M. Abdelilah Benkirane, tout au long de la période pendant laquelle il a assumé la présidence du gouvernement, en toute efficacité, compétence et abnégation’’. [Fin du communiqué]

Le 14 Mars 2017

SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation