Un nouveau Ministre du Tourisme, une équipe, des fonctions élargies, une responsabilité à partager !

Un nouveau Ministre du Tourisme, une équipe, des fonctions élargies, une responsabilité à partager !

Bien sûr, le tableau est dressé et le rappel de ses composantes et des acteurs est fondamental pour percevoir les jours qui nous attendent. Bien entendu, en cela, annonce est faite des priorités qui se dégagent d’un état des lieux, qui admettons le, ne peux pas se définir comme très glorieux ,  celui-ci étant, sans aucun doute à mettre au crédit de l’ensemble des acteurs qui composent de proche en loin, notre industrie nationale touristique.

Nous disons bien « Industrie touristique nationale Marocaine» qui aura à s’adapter aux composantes nouvelles des besoins de développements touristiques des mégalopoles qui se dessinent, des régions, du monde rural mais aussi et également en fonction des définitions d’un tourisme pour des étrangers, un tourisme interne, et cela par toutes les formes d’adaptations à inventer, composer en fonction d’un nouveau paradigme géo politique qui s’impose.

Cela ne pourra se faire qu’en rangs serrés comprenant institutionnels, élus, professionnels, société civile et populations, sans divisions, en rangs serrés :

- il ne peut plus en être autrement !

Le Tourisme devra avant tout avoir pour priorité en vision territoriale, le partage et pour cela encore faudra t’il apprendre à savoir le faire partager aussi bien chez les politiques que par les populations dans les fondements de leurs identités.. Cela est devenu une affaire de tous, et les jeunes sauront nous le rappeler en faisant valoir que tout ensemble est fait de sous ensembles !

Oui la culture, le Capital immatériel et patrimoine matériel, l’identité seront les liens qui feront que s’ils sont compris et partagés par tous, dans le cadre d’un aménagement touristique territorial, dans une vision nationale alors, nous pourrons nous définir en tant que professionnels comme de véritables accompagnateurs du Ministre, d’un gouvernement pour considérer le tourisme dans ses définitions économiques, mais aussi inclusives, intégrées et durable dans ses composantes qui le constituent qu’elles soient citadines et rurales pour une meilleure reconnaissance et durabilité.

Patrick Simon

Président Commission durabilité CNT – FNIH

1er Vice Président CRT Région Guelmim Oued Noun

Président AMDGJB : Association Marocaine de Développement du Géoparc du Jbel Bani

Le 10 Avril 2017

SOURCE WEB Par Patrick Simon

Les tags en relation

 

Les articles en relation

«Autocritique obligatoire»

«Autocritique obligatoire»

«Prends ce que tu veux, mais paie le prix» dit un proverbe espagnol.?Le prix du développement harmonieux du tourisme marocain s’appelle la concertation per...

Une affluence record pour le Fitur 2016

Une affluence record pour le Fitur 2016

La 36ème édition du Salon Fitur a démarré hier à Madrid. Lahcen Haddad, ministre du Tourisme y est présent ainsi qu’une importante délégation d’opé...