Lettre ouverte au ministre du Tourisme

Lettre ouverte au ministre du Tourisme

M. le Ministre, les dossiers qui vous attendent pour un droit de regard sont aussi importants que complexes à résoudre du jour au lendemain. Votre prédécesseur en garde encore l’arrière-goût et a été, souvent, incapable de mener à bon port. Or, c’était un ministre éclairé et ne manquait pas de suite dans les idées, malgré ses péchés mignons qui avaient, en partie, hâté sa chute.

Mais il semble que ce qui avait fini par soulever autour de lui un sulfureux tollé, au sein de la communauté professionnelle, était son entêtement à marquer par le sceau du secret les résultats de la fameuse étude du cabinet de Boston sur le processus de Vision 2020. Pourtant, le dévoilement aurait plutôt servi que nui. Il aurait pu constituer, en son temps, un point d’ancrage pour rectifier, tant mieux que se peut, le tir. D’ailleurs, l’étude ne peut contenir quelconques secrets de Polichinelle autres que ce que les professionnels savent déjà de science certaine : faux démarrage des stations balnéaires, retard dans l’activation des gouvernances régionales, etc. Cela aussi, Haddad sait bien que les professionnels le savent déjà. Alors, quelles raisons l’empêchaient à en dévoiler le contenu avant son départ ? on n’y comprend rien!

En tout cas, le nouveau ministre a donné la preuve qu’il est capable de démarrer en trombe pour remettre de l’ordre dans la maison, en s’attaquant, manu militari, aux concours d’embauche lancés en 2016, en en arrêtant le processus. Un bon début pour un ministre fonceur. Peut-être qu’il a senti qu’il y aurait anguille sous roche ou suspecté une quelconque anomalie. Qui sait?

Cet acte courageux que tous lui ont reconnu est, en tout cas, de bonne augure, susceptible l’amener à dépoussiérer les dossiers encore placardés par son prédécesseur, comme les résultats de l’étude américaine, financée pourtant par les deniers publics pour constituer une chasse-gardée. En tout cas, les professionnels appellent de leurs vœux pieux l’ouverture de la boîte de Pandore qui continue de soulever des interrogations de toutes sortes.

Nous nous joignons, M. le Ministre, à la communauté professionnelle en vous demandant de lever le voile sur les résultats de l’étude, car les opérateurs y comptent beaucoup pour répondre aux attentes d’une industrie en manque de visibilité et de consensus pour aller de l’avant. Le retard à mettre en action une feuille de route salutaire ne profite à aucune partie : ni à l’administration du Tourisme, ni non plus aux opérateurs privés eux –mêmes. Au moins, l’étude serait certainement porteuse d’éclairages constitutifs d’un nouveau acte de rattrapage du temps perdu dans la réalisation de Vision 2020.

Le 07 Avril 2017

SOURCE WEB Par Tourisme Et Gastronomie

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Dakhla : Des opportunités à valoriser

Dakhla : Des opportunités à valoriser

Mohamed Sajid continue sa tournée à travers les destinations du Maroc pour être au fait des réalisations et projets touristiques, ainsi qu’une prise de co...

Mohamed Sajid ose !

Mohamed Sajid ose !

Alors que le pays vit un véritable séisme politique depuis que Sa Majesté Mohamed VI a limogé quatre ministres pour le retard entrepris dans l’exécution ...