Risma : Du bon cru malgré la crise

Risma : Du bon cru malgré la crise

Malgré une conjoncture touristique titubante, Risma semble avoir tiré son épingle du jeu en 2016, avec une embellie durant les premiers mois de 2017, avec la reprise affichée par l’industrie touristique nationale. Et ce, après un début d’année difficile, mais néanmoins bonne pour 2016, avec une note positive avec un taux d’occupation stable à 40%, avec une hausse du volume d’arrivées estimée à +1,5% et des nuitées à +4,5%.

Pour leur part, les actifs Risma continuent de surperformer le marché avec un taux d’occupation à 62% vs 40% pour le marché (+22 pts), malgré des unités en rénovation. Un très bon second semestre 2016, avec une forte progression du chiffre d’affaires par rapport au 1er semestre 2015.

L’année 2016 a surtout été impactée par des effets de périmètre et des rénovations sur le parc de Risma ainsi que par des éléments exceptionnels, avait annoncé Amine Eccherki, Président du groupe. Il s’agit de la fermeture de 2 unités IBIS à Rabat et à Casablanca, en cours de reconstruction, tout en menant un important programme de rénovations sur les unités phares du groupe: Sofitel Marrakech (Un total de 49 chambres), Ibis Casablanca City Center (Fermeture de 38 chambres pour rénovation) et Ibis Casablanca Sidi Maarouf (16 chambres à rénover). Parmi les éléments exceptionnels cités par le président de Risma, l’accord transactionnel conclu entre celle ci et le gestionnaire AGM fixant un montant d’indemnisation de 65 MDH au profit de Risma (dont 62 MDH comptabilisés et versés en 2016). Impact: +62 MDH dans les comptes consolidés de Risma.

Il est également question de SAEMOG (société d’aménagement de la station Essaouira Mogador) détenue à hauteur de 40% par Risma, a bénéficié d’un abandon de dette permettant de comptabiliser ainsi un produit positif. Résultat: +19 MDH dans les comptes consolidés de Risma.

Dans la foulée, le Président parle de cession de deux parcelles de terrains du patrimoine foncier du groupe, dont l’impact a généré 43 M DH d ans les comptes consolidés de Risma. Rappelant que Risma avait, début de l’année, ouvert l’Ibis Rabat Agdal, le Président annonce que la société prévoit l’ouverture de l’Ibis Casablanca-Gare en septembre, un établissement qui s’inscrit dans la mouvance «nouvelle génération », en remplacement des anciens Ibis avec une augmentation de la capacité totale de 95 chambres. Et d’ajouter qu’au courant de cette année, RISMA prévoit également le démarrage de la construction de l’Ibis Casablanca Abdelmoumen dont l’ouverture est prévue en 2018.

« RISMA est toujours engagée dans une démarche stratégique pour améliorer sa rentabilité d’exploitation, maîtriser son développement et améliorer ses équilibres financiers par l’amélioration de son levier financier et de ses cash-¬flow libres», a-t-il déclaré.

Le 18 Avril 2017

SOURCE WEB Par Tourisme Et Gastronomie

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Qui sera le futur ministre du Tourisme ?

Qui sera le futur ministre du Tourisme ?

Même si rien n’est figé sur la constitution du prochain Gouvernement ni sur le calendrier de sa constitution, plusieurs noms circulent déjà sur celui qui ...

La lente décrépitude d’Essaouira

La lente décrépitude d’Essaouira

Depuis plusieurs années, la ville est au centre d’un projet destructeur favorisant la médiocrité et semant la confusion “Une visite Royale». Une dol...