A Rabat, les institutions financières arabes courtisées pour investir en Afrique

A Rabat, les institutions financières arabes courtisées pour investir en Afrique

Dans une lettre adressée aux participants des assemblées annuelles communes des institutions financières arabes, le Roi Mohammed VI a appelé ceux-ci à se pencher sur les divers projets structurants en Afrique, et notamment le projet du Gazoduc Maroc-Nigéria.

Le Maroc accueille les 18 et 19 avril à Rabat les assemblées annuelles communes des institutions financières arabes, à savoir le Fonds arabe pour le développement économique et social, le Fonds monétaire Arabe, la Banque arabe pour le développement économique en Afrique, l’Autorité arabe de l’investissement et du développement agricole, et la Société arabe pour la garantie des investissements et du crédit à l’exportation.

Réunis pour la cinquième fois au Maroc, les ministres de l’Economie et des Finances des pays arabes, les présidents des Conseils d’administration des institutions précitées et les représentants des organisations internationales et régionales devront examiner plusieurs points, notamment l’adoption des rapports annuels relatifs à leurs activités ou l’adoption de leurs bilans annuels et budgets administratifs, entre autres.

Ceci étant, dans un message adressé par le Roi Mohammed VI aux participants, le Souverain les appelle à favoriser la coopération arabe commune en vue d’atteindre la complémentarité économique souhaitée. L’appel du Roi met également l’accent sur l'investissement en Afrique, à travers des projets structurants qui renforcent l’ouverture des économies arabes sur leur environnement régional.

"Nous soulignons que le soutien aux efforts de développement des pays africains doit demeurer parmi les priorités de notre action arabe commune, et être érigée en véritable modèle de coopération Sud-Sud", indique la lettre royale.

Dans le même sillage, celle-ci ajoute que le Maroc, avec ses importantes potentialités économiques, ses établissements publics et ses entreprises privées; peut mettre ses compétenes humaines et ses savoir-faire accumulés dans différents domaines à la disposition des instances financières arabes, afin de leur permettre d'apporter leur concours au renforcement des capacités des pays du continent africain en matière de développement.

"Le mégaprojet du gazoduc entre le Nigéria et le Maroc constitue un modèle de coopération Sud-Sud, devant bénéficier du soutien des instances financières arabes", souligne la lettre royale. 

Elle ajoute: "A cet égard, nous tenons à profiter du retour du Maroc au sein de l’Union Africaine pour renforcer la coopération arabo-africaine et consolider l’intégration régionale".

Les institutions financières arabes: Qui sont-elles?

Bien que créées depuis plusieurs années, les institutions financières arabes ne se retrouvent pas toujours au devant de la scène, souvent éclipsées par les institutions financières mondiales de calibre. Petit tour d'horizon.

Le Fonds arabe pour le développement économique et social a été créé en 1971, en tant qu’institution financière visant à aider les pays arabes à développer leurs économies via l’octroi de prêts préférentiels, les aides techniques, et l’expertise dans les différents domaines de développement.

Pour sa part, le Fonds monétaire arabe a été créé en 1976 à Rabat, avant d’entamer effectivement ses activités en 1978 au niveau de son siège à Abou Dhabi, aux Emirats Arabes Unis. Sa mission consiste à aider les pays arabes à corriger les dysfonctionements au niveau de leurs balances de paiements, à appuyer les programmes d’ajustement économiques et financiers et à contribuer à leur financement. Il œuvre également pour le développement du commerce des marchandises au niveau des pays arabes.

La Banque arabe pour le développement économique en Afrique a été créée en 1974 par les pays membres de la ligue des pays arabes. La mission de cette banque consiste à participer au financement des projets de développement dans les pays africains non arabes, à travers les prêts préférentiels et l’aide technique sous forme de dons non remboursables.

L’Autorité arabe de l’investissement et du développement agricole: créée en 1976, elle a entamé ses activités en 1978 au niveau de son siège à Khartoum au Soudan. Elle est spécialisée dans le financement des investissements dans les domaines de l’agriculture, de l’agro-industrie, de l’élevage et de la pêche maritime.

La Société arabe pour la garantie des investissements et du crédit à l’exportation: Créée en 1971, elle a démarré ses activités en 1975. Elle a pour mission l’encouragement des flux des investissements et des échanges des marchandises arabes, à travers la mise en place de garanties de risques commerciaux et non commerciaux.

Le 18 Avril 2017

SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation