Sahara: blocage de dernière minute, vote reporté à vendredi

Sahara: blocage de dernière minute, vote reporté à vendredi

Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l'ONU

Le projet de résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur le renouvellement du mandat de la Minurso ne devrait être mis au vote que vendredi 28 avril. La Russie, appuyée par l’Uruguay, s’opposent au projet de texte américain sur Guergarate et le recensement des camps de Tindouf.

Interrogé sur l’agenda du Conseil de sécurité pour l’après-midi de ce jeudi 27 avril lors du point de presse de la mi-journée à New York, le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric a répondu que “rien n’est prévu“. Une réponse qui confirme le blocage survenu au cours des dernières 48 heures du côté russe au sujet du projet de résolution présentée par la partie américaine.

Le texte préparé par la présidence américaine du conseil de sécurité en ce mois d’avril exige le départ des éléments armés du “polisario“ de la zone de Guergarate dans un délai de 30 jours et un recensement des populations des camps de réfugiés de Tindouf. Le blocage russe semble dû à ces deux principaux points contenus dans le projet de résolution.

Un délai de 30 jours

Celui-ci appelle le “polisario“ à évacuer ses éléments armés du no man’s land de Guergarate complètement et immédiatement. Le projet de texte appelle également le secrétaire général de l’ONU à présenter au Conseil de sécurité “dans les 30 jours“ un rapport sur l’application de cette exigence. Le projet de résolution précise que “s’il n’y a pas plein et inconditionnel retrait, d’envisager comment atteindre de la meilleure manière la réalisation de cet objectif“.

Le projet de résolution note par ailleurs “la réponse positive du Maroc en date du 26 février 2017 à l’appel du secrétaire général aux deux parties de se retirer de la zone-tampon de Guergarate“. Dans la foulée, le texte parle “de profonde inquiétude que des éléments du Front Polisario restent dans la zone-tampon de Guergarate, et notamment de leur obstruction du trafic commercial régulier“.

Le deuxième point que Moscou et son allié uruguayen contestent est la demande formulée par le projet de texte américain de la conduite d’un recensement des populations des camps de réfugiés de Tindouf.

Le projet de texte “réitère sa demande pour un recensement dans les camps de réfugiés de Tindouf, insistant sur les efforts qui doivent être faits en ce sens“.

Dans sa demande d’extension du mandat de la Minurso jusqu’au 30 avril 2018, le texte de la résolution “réaffirme la nécessité du plein respect des accords militaires atteints avec la Minurso s’agissant du cessez-le-feu et en appelle aux parties pour adhérer pleinement à ces accords“.

Le projet de résolution salue également le travail du Conseil national des droits de l’homme (CNDH) réalisé en coordination avec le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU.

Le projet de texte de la résolution demande enfin au secrétaire général de l’ONU d’informer les membres du Conseil de sécurité, au moins deux fois par an, des évolutions du dossier.

L’année dernière également, la résolution avait été votée in extremis, le vendredi 29 avril, veille du week end du 1er mai.

Le 27 Avril 2017

SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le retour gagnant du Maroc en Afrique

Le retour gagnant du Maroc en Afrique

"Cette décision de retour, réfléchie et longuement mûrie, émane de toutes les forces vives du Royaume". C'est par cette phrase bien ciselée que le Roi...