Tourisme : Draa-Tafilalet étale ses richesses devant des professionnels européens

Tourisme : Draa-Tafilalet étale ses richesses devant des professionnels européens

L’offre est diversifiée mais la durée moyenne de séjour ne dépasse pas une nuitée et le taux d’occupation reste faible. Des circuits touristiques thématisés seront développés et 25 500 lits supplémentaires programmés d’ici à 2020.

Cap sur la région Draa-Tafilalet. Du 3 au 7 mai, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) et la Région ont organisé le «méga eductour paneuropéen», un voyage organisé en faveur d’une cinquantaine d’opérateurs touristiques et de médias européens (France, Bénélux, Italie, Espagne, Allemagne et Portugal) afin de leur faire découvrir les atouts et les potentialités de ce territoire situé au sud de l’Atlas et qui constitue une destination durable par excellence. C’est ainsi que, durant quatre jours, des tour-opérateurs, des professionnels et des journalistes spécialisés dans le tourisme de désert et de montagne ont découvert Errachidia, Erfoud, Merzouga, Tinghir, Zagora et Ouarzazate. La région de Draa-Tafilalet compte environ un million d’habitants et s’étend sur une superficie de 88 000 km2, soit 12,5% du territoire national. De même qu’elle représente 46% des zones oasiennes du Maroc. Les oasis et le désert, en plus des palmeraies, kasbahs, ksours, font de cette région une destination de premier choix, explique Majid Laabab, délégué provincial du tourisme à Errachidia. Ils constituent l’un des produits de la destination aux côtés de la culture, de l’industrie cinématographique (tournage de films et de productions télévisées), du thermalisme thérapeutique, de la montagne, rural compris, et du tourisme scientifique.

Un golf dans le désert

Pour ses visiteurs, la région dispose d’une capacité de 21766 lits dont 30% pour Errachidia et Ouarzazate, 21% pour Zagora, 13% pour Tinghir et 5% pour Midelt. En 2016, elle a enregistré près de 411 000 nuitées dont 70% pour Ouarzazate et Tinghir et 21% pour Errachidia. Le taux d’occupation reste cependant faible. Il est de 21% pour Ouarzazate, 15% pour Errachidia, 8% pour Zagora, 11% pour Tinghir et 7% pour Midelt. La durée moyenne de séjour ne dépasse pas une nuitée. C’est la raison pour laquelle la Vision 2020 pour le tourisme ambitionne de faire passer le Draa-Tafilalet à une «destination de séjour». Techniquement, elle en a les moyens vu ses 194 accompagnateurs de tourisme, 14 agences de voyages et 326 agréments de transport touristique.

Par ailleurs, dans le cadre du programme intégré de tourisme rural et de nature Quariati, qui est  l’un des instruments de mise en œuvre de la Vision 2020 pour la région Draa-Tafilalet», le gouvernement a accordé à la région un budget de 459 MDH, dont 269 millions seront alloués aux départements ministériels et 190 millions aux communes et mairies de la région. Ce programme devrait permettre le développement de circuits touristiques thématisés et, par là même, d’ouvrir 25 500 lits supplémentaires.

A cela s’ajoute un certain nombre de projets structurants comme la construction d’un golf de désert, sans goutte d’eau, avec la participation des universités de Harvard et de Toronto, le développement de stations vertes dans le Haut-Atlas oriental, le long des lacs Isly et Tislit, la création d’un village de vacances familiales à Ouarzazate, la valorisation des ksours et  kasbahs au niveau de la province de Zagora et un projet de «cinema resort» à Ouarzazate.

Pour mieux desservir la région, une ligne aérienne Charleroi-Ouarzazate via Essaouira (deux fréquences hebdomadaires) devrait être mise en place à partir de juin 2017.

Workshop sur le tourisme à Ouarzazate

Le Conseil provincial du tourisme de Ouarzazate et l’ensemble des opérateurs touristiques de la province ont organisé, le 6 mai, au Palais des congrès de la ville, un workshop à l’intention des participants au programme eductour. Cette rencontre visait à mettre en contact direct les opérateurs du tourisme de la province et les différents opérateurs touristiques des principaux marchés émetteurs de la destination Ouarzazate. L’objectif est de conforter, à court et moyen terme, les performances de la destination Ouarzazate qui a enregistré la meilleure progression au niveau national durant les deux premiers mois de 2017, soit une croissance de 22 % des arrivées et 25 % des nuitées, par rapport à la même période de 2016.

Le 22 Mai 2017

SOURCE WEB Par La Vie Eco

Les tags en relation

 

Les articles en relation

La reprise se confirme à Ouarzazate

La reprise se confirme à Ouarzazate

Les efforts de promotion déployés par la Province de Ouarzazate  et les professionnels du tourisme en collaboration avec l’office National Marocain du Tour...

Tourisme : Regagner les Marchés Perdus

Tourisme : Regagner les Marchés Perdus

C’est là les conclusions à tirer d’une certaine politique touristique qui a conduit à la contraction des flux touristiques vers le Royaume, surtout au d...

Inondations mortelles dans le Sud

Inondations mortelles dans le Sud

Les inondations provoquées par les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers jours à Taroudant et Ouarzazate ont causé la mort de six personnes, selon ...

Risma : Du bon cru malgré la crise

Risma : Du bon cru malgré la crise

Malgré une conjoncture touristique titubante, Risma semble avoir tiré son épingle du jeu en 2016, avec une embellie durant les premiers mois de 2017, avec la...