Phosphatier bloqué: Nasser Bourita met en garde l'Afrique du Sud

Phosphatier bloqué: Nasser Bourita met en garde l'Afrique du Sud

Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a mis en garde l'Afrique du Sud contre toute «exploitation politique» de la saisie conservatoire du navire transportant 55.000 tonnes de phosphate marocain.

Sous le titre «Bourita met en garde l'Afrique du Sud», Akhbar Al Yaoum écrit dans son édition de ce mercredi 24 mai que le Maroc n'acceptera jamais cette exploitation politique malsaine qui vise à saper ses intérêts légitimes.

Le  4 mai dernier, le Cherry Blossom, navire battant pavillon des îles Marshall et transportant quelque 55.000 tonnes de phosphate marocain d’une valeur de près de 5 millions de dollars, a été bloqué à Port Elizabeth en Afrique du Sud suite à une demande du Polisario.

S'exprimant mardi devant la Chambre des conseillers, le ministre marocain des Affaires étrangères a dénié au juge sud-africain le droit d'ordonner la saisie du navire, arguant que «la compétence universelle juridique n'encadre et ne s'intéresse généralement qu'aux affaires concernant des crimes contre l'humanité, la torture… ».

«Il faut que vous sachiez que ni le navire, ni la marchandise, ni le vendeur, ni le client ni l’équipage n'ont de relation avec l'Afrique du Sud», a insisté Nasser Bourita, cité par le quotidien. Et d’ajouter à l’adresse de l’Afrique du Sud: «Ce genre de comportement risque de nuire à la réputation de votre pays».

Le 23 Mai 2017

SOURCE WEB Par Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation