Le Royaume-Uni alerte ses ressortissants sur les manifestations dans le nord du Maroc

Le Royaume-Uni alerte ses ressortissants sur les manifestations dans le nord du Maroc

Le Royaume-Uni a mis à jour hier ses conseils au voyageurs afin d'alerter les ressortissants britanniques sur les mesures de sécurité à prendre en compte s'ils voyagent au Maroc.

Une alerte en référence aux manifestations qui secouent depuis quelques mois le nord du pays, en particulier la ville d'Al Hoceima et ses environs.

Le 31 mai, le ministère des Affaires étrangères britannique a ainsi informé ses ressortissants sur son site qu'une "série de manifestations a eu lieu depuis octobre 2016 dans le nord du Maroc, surtout dans les villes d'Al Hoceima et dans ses environs, mais aussi à Tanger et Nador. Il y a eu des informations concernant des violences limitées pendant ces manifestations. Depuis le 30 mai 2017, elles ont lieu tous les jours, certaines sont planifiées à l'avance avec une forte présence policière".

Cependant, le site précise que 600.000 Britanniques visitent le Maroc tous les ans et que la majorité des visites se déroulent "sans problèmes". Le Royaume-Uni ne semble pas non plus rehausser le niveau de risque dans le royaume, même s'il précise que "des attaques terroristes peuvent très bien avoir lieu au Maroc".

Pour l'instant, le Royaume-Uni est le seul pays à avoir signalé à ses ressortissants les manifestations à Al Hoceima.

Les autorités américaines recommandent néanmoins à leurs ressortissants de "se tenir informés du niveau de tension au Maroc, qui peut prendre de l'ampleur". Une mesure également conseillée par les autorités britanniques, cependant mise en place bien avant le début des manifestations dans le Rif.

Le 01 Juin 2017

SOURCE WEB Par Huffpostmaghreb

Les tags en relation

 

Les articles en relation