Secteur minier Managem renfloue son capital pour financer son développement au Maroc et à l’étranger

Secteur minier Managem renfloue son capital pour financer son développement au Maroc et à l’étranger

Managem lance, la semaine prochaine, une augmentation de capital portant sur un maximum de 832.609 actions, avec un prix de souscription fixé à 1.169 DH par action et une prime d'émission de 1.069 DH. Le montant global de l’opération s'élève à 973.319.921 DH. La période de souscription démarre le 23 juin et se clôturera le 24 juillet 2017. La date de jouissance est fixée, elle, au 1er janvier 2017.

Managem passe à l’action et lance officiellement son augmentation de capital. Prise en assemblée générale extraordinaire le 4 mai dernier sur proposition du conseil d’administration faite le 14 mars 2017, cette décision sera mise en œuvre la semaine prochaine.

L'augmentation de capital du groupe industriel à vocation minière porte sur un maximum de 832.609 actions, avec un prix de souscription fixé à 1.169 DH par action et une prime d'émission de 1.069 DH par unité. De ce fait, le montant de l’opération, dont la note d’information a été visée mardi dernier par l’Autorité marocaine du marché des Capitaux, sera de 973.319.921 DH. La période de souscription est comprise entre le 23 juin et le 24 juillet 2017 et la date de jouissance est fixée au 1er janvier 2017.

Le capital social de Managem serait ainsi augmenté d'un montant maximum de 83.260.900 DH, pour être porté de 915.869.900 DH à un montant maximum de 999.130.800 DH, indique la note d’information. Le document note que la SNI, actionnaire majoritaire du holding minier, envisage de souscrire à cette augmentation de capital réservée aux actionnaires actuels et aux détenteurs des droits préférentiels de souscription de Managem, au moins à hauteur du montant du compte courant d’associé qu’elle détient sur la société et qui présente un solde de 670.006.506 DH.

Par ailleurs, le groupe minier vise, à travers cette opération, à renforcer sa structure bilantielle afin de réaliser son programme de développement minier tant au Maroc qu’à l’étranger. Il s’agit notamment du projet cuprifère de Tizert (filiale AGM), du projet Tri-K en Guinée (filiale SMM) et de l’extension du pilote aurifère au Soudan (filiale Manub). Le groupe vise, en fait, dans son plan d’expansion, à libérer la capacité d’endettement et à optimiser les coûts de financement notamment en allégeant la charge financière liée aux comptes courants des actionnaires.

Par ailleurs, les investissements du groupe cette année concernent principalement l’accélération des travaux et étude de faisabilité sur le projet cuprifère Tizert, le lancement des travaux de construction du projet aurifère Tri-K en Guinée et celui de l’extension d’Imiter. Ils portent aussi sur le lancement de la construction de l’extension du pilote du Soudan et le lancement des études d’optimisation du business plan de Bouskour.

Le projet Tizert, qui a pour objectif la production annuelle de 65.000 tonnes de concentré de cuivre vers la fin de 2020, connaitra le démarrage de la construction en 2018 et son achèvement en 2019.

La construction du projet Tri-K en Guinée sera lancée, quant à elle, en 2018 pour une production vers fin 2019, année qui connaitra l’achèvement de la construction du projet aurifère au Soudan.

Managem procèdera également dès l’année prochaine à l’extension de SMI qui sera finalisée en 2019 pour démarrer la production à 300 tonnes la même année. S’agissant de la construction du projet Bouskour selon le scénario retenu à l’issue des études réalisées en 2017, elle sera lancée en 2018.

Le 14 Juin 2017

SOURCE WEB Par Le Matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Financement Marsa Maroc enfin en Bourse

Financement Marsa Maroc enfin en Bourse

Le prix de référence de l’action (hors décote ou prime spécifique à un type d’ordre) est fixé à 65 DH. L’opération porte sur plus de 29,358 mil...

Green bonds : L’AMMC lance son guide

Green bonds : L’AMMC lance son guide

L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) vient de lancer un guide sur les obligations vertes (Green Bonds) à destination des émetteurs et des pr...