DES MINISTRES SUR DES SIÈGES ÉJECTABLES

DES MINISTRES SUR DES SIÈGES ÉJECTABLES

Depuis le dernier discours royal dans lequel le souverain a insisté sur l’application du principe de la reddition des comptes inscrit dans la constitution et sur le devoir de démission des hauts responsables incompétents dans les secteurs dont ils ont la charge, le chef du gouvernement et ses membres se sentent à l’étroit dans leurs costumes et craignent que des changements brusques n’interviennent dans des ministères.

Un premier coup de semonce est parvenu du reste à leurs oreilles avant ce discours quand une liste de ministres dont le départ est acquis,a commencé à circuler avec insistance, sans qu’elle ne soit démentie, ni par le chef du gouvernement, El Othmani, ni par les principaux concernés.

Cette liste comprend, trois ministres du PPS, Benabdellah en charge de l’Habitat, El Ouardi, ministre de la santé et Afilal, celle de l’eau. A ces trois, s’ajouteraient quatre autres du PJD, Amara, le ministre de l’équipement, Rebbah à la tête du département de l’énergie et des mines, Boulif au transport et Lahcen Daoudi aux affaires générales mais qui avait dirigé l’enseignement supérieur dans le précédent gouvernement. Tous se seraient rendus responsables de défaillances et de retard dans les chantiers engagés soit dans l’équipe de Benkirane ou le nouveau gouvernement conduit par son successeur El Othmani. Cette rumeur enfle de jour en jour poussant l’exécutif à vivre des moments difficiles dans une ambiance insoutenable.

Le 31  juillet 2017

SOURCE WEB Par Actu-Maroc

Les tags en relation

 

Les articles en relation

À quoi joue Benkirane??

À quoi joue Benkirane??

Alors que son parti mène les dernières tractations pour la formation du gouvernement, le secrétaire général du PJD "dévoile de nouvelles données concerna...