Forbes: le Maroc, 2e pays le plus risqué pour les touristes femmes au monde

Forbes: le Maroc, 2e pays le plus risqué pour les touristes femmes au monde

Le Maroc est un pays à risque pour les femmes voyageant seules. C'est ce qu'indique le magazine américain Forbes, qui reprend un sondage réalisé par le site trip.com. Dans le classement des dix pays à éviter, le royaume arrive en 2e position, juste après l'Egypte. Le détail.

Les femmes en voyage ou en déplacement pour affaires risquent gros dans certains pays. C’est ce qui ressort d’une étude intitulée «Solo Female Travel» et réalisée par le site de voyage trip.com qui vient de publier la liste des 10 endroits les plus dangereux pour les femmes. Le Maroc arrive en 2e position juste après l’Egypte.

Le magazine américain Forbes a repris le sondage de trip.com, réalisé auprès de sa clientèle féminine. Les conseils et commentaires du département d’Etat américain ont été utilisés pour justifier la «dangerosité» de certains pays.

En tête de liste se trouve le pays des Pharaons. Pour l’Egypte, c’est la menace terroriste qui pèse le plus, engendrant l'instabilité politique. Trip.com recommande aux femmes de rester sur leurs gardes. Selon le sondage, certaines voyageuses ont indiqué que les hommes deviennent parfois agressifs, notamment dans les endroits surpeuplés comme les marchés, où les marchands se livrent au harcèlement.

Côté tenue vestimentaire, il est conseillé aux femmes de se couvrir les épaules et les genoux et de porter des vêtements larges. Pour ne pas attirer l’attention des hommes, il vaut mieux se couvrir les poignets, les chevilles et même les cheveux. Au Caire, il est préférable d’opter pour un quartier comme celui de Zamalek et de se déplacer à bord d'un véhicule Uber.

Le Maroc tient lui aussi sa place au podium des pays les moins sûrs pour les touristes femmes. Le département d’Etat américain indique qu’il «existe un fort potentiel de violence terroriste contre les citoyens américains». Il avertit également sur les risques de criminalité urbaine, comme les vols à l’arrachée et les cambriolages. Une situation qui concerne notamment les grandes villes et les zones touristiques.

Trip.com prodigue quelques conseils quant au comportement à adopter dans la rue. Comme partout dans le monde, il est conseillé de porter le sac en bandoulière, de ne pas transporter d’objets de valeur, de ne pas déambuler dans les rues, mais de marcher vers une direction précise. Le harcèlement masculin est également souligné. Le site reconnaît qu’il n’est pas courant qu’un homme tente une approche physique et laisse traîner une main. Si c'est le cas, il est conseillé de l’ignorer en poursuivant son chemin et d’aller se plaindre auprès de l’agent de police le plus proche.

Côté tenue vestimentaire, il est recommandé d'éviter les hauts qui dénudent le ventre, les shorts et les débardeurs. Pour un renseignement, il est préférable de s’adresser à un commerçant ou à une femme. Les jeunes dans la rue sont à l’affût d’«argent rapide», est-il indiqué. Apprendre quelques phrases en Arabe est préférable pour communiquer.

Arrive ensuite la Jamaïque, le pays de Bob Marley, où s’aventurer hors des stations touristiques peut s’avérer dangereux. Le département d'Etat américain signale des crimes violents en particulier à Kingston et à Montego Bay. Et il indique que «sur une période de 12 mois, l'ambassade des États-Unis a reçu plus d'une douzaine de rapports faisant état d'agressions sexuelles sur des visiteurs américains en Jamaïque. La plupart ont été perpétrés par le personnel de la station». Trip.com conseille la discrétion aussi bien pour les voyageurs en couple que pour les célibataires.

L’Inde est définitivement une destination dangereuse pour les touristes femmes. Si le département d’Etat américain souligne le risque constant d’incidents terroristes, Trip.com insiste sur le risque d'agressions sexuelles même si les touristes sont en couple. Il est recommandé de porter des vêtements longs et larges recouvrant les épaules. Beaucoup de voyageuses optent dès leur arrivée pour des tenues traditionnelles indiennes. Il est déconseillé de tarder dehors, le soir venu. Pour les déplacements en train, il convient d'acheter des billets donnant accès aux premières classes et aux wagons réservés aux femmes.

Au Pérou, les enlèvements, les vols et la fraude par cartes bancaires sont légion. Ces crimes figurent sur la liste élaborée par le département d’Etat américain. Les voyageuses de trip.com conseillent de visiter les campagnes, les petites villes et les régions montagneuses. Déplacez-vous en Uber, rangez votre valise dans le coffre et une fois dans le taxi, mettez votre porte-monnaie sur le sol sous vos pieds. Évitez d'exhiber des bijoux ou des objets de valeur. N'assistez pas les événements sportifs après la tombée de la nuit, c’est particulièrement là que les gangs sévissent. Laissez vos cartes de crédit et votre argent dans le coffre-fort de votre hôtel. Conservez sur vous des numéros d'urgence comme le 105 pour la police et le 117 pour une ambulance.

Un vrai paradis pour beaucoup de voyageuses, les îles Bahamas enregistrent un très fort taux de criminalité comme les vols à main armée et les agressions sexuelles. C’est qu’indique le département d’Etat américain. Trip.com conseille surtout de veiller à la qualité des boissons et des aliments et de rester dans les zones et les stations les plus peuplées.

Quant à la Colombie, elle est liée à la violence des insurrections populaires, aux réseaux de narcotrafiquants et aux enlèvements. Les personnes sondées par trip.com suggèrent de réserver des taxis pour se déplacer et ne pas le héler dans la rue. La nuit, il convient d’éviter de marcher seule, car le risque de harcèlement est grand. Optez pour le transport par autocars et de nuit. Plus les billets sont chers, plus ils garantissent un certain confort et la sécurité des voyageurs (les passagers subissent une fouille, notamment pour détecter la présence d'armes à feu).

Toujours en Amérique latine, l’Equateur reste un pays plus sûr que ces voisins. Et ce, bien que le département d'Etat recense des vols à l’arrachée, des cambriolages, des enlèvements, des agressions sexuelles et des viols. Trip.com conseille de se déplacer en bus, d’avoir en sa possession du papier hygiénique et du désinfectant pour les mains. A la tombée de la nuit, soyez très vigilante, recommande le site.

La Turquie ayant traversé de grands bouleversements politiques, il convient de consulter la mise à jour des consignes de sécurité avant d'envisager de s'y rendre. L’année 2016 a été particulièrement sanglante: attaques terroristes, attentats suicides dans des zones touristiques, des espaces publics, des célébrations privées, des événements sportifs et des bâtiments gouvernementaux, policiers et militaires… Bref, des événements ayant engendré des centaines de morts. C'est ce que relève le département d’Etat américain. Le sondage de trip.com souligne l’importance du port d’une robe «traditionnelle», agrémentée d’une écharpe, utile en cas de visite d’une mosquée. Pour pallier à l’agressivité des commerçants et les gérants de restaurants, c’est simple: il suffit de continuer à marcher.

Retour sur le continent américain, au Guatemala, pour lequel le département d’Etat américain avertit de «la menace de crimes violents» et précise que «les criminels au Guatemala peuvent supposer que les citoyens américains et leurs proches ont plus d'argent que les Guatémaltèques». Pour trip.com, la sécurité passe par le recours à des agences touristiques pour visiter le pays. Pour votre argent et vos objets de valeur, optez pour une ceinture autour de la taille.

Dans cette liste, le Mexique est hors classement. En 2016, le pays a atteint un record en termes de visiteurs puisque leur nombre s’est élevé à 35 millions, soit une hausse de 9% par rapport à 2015, et ce, malgré le nombre important de crimes violents, d'homicides, d'enlèvements et d'opérations de piratage. Pour trip.com, les femmes doivent se montrer prudentes, s’habiller discrètement et éviter de circuler la nuit. Les derniers rapports sur des cas d’alcool frelaté même dans des hôtels 5* poussent trip.com à conseiller d’inspecter les boissons.

Le 01 août 2017

SOURCE WEB Par Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation