Vidéo. Attaque terroriste au Burkina: le Maroc appelé à la rescousse

Vidéo. Attaque terroriste au Burkina: le Maroc appelé à la rescousse

L'Union africaine (UA) a condamné l'attaque terroriste contre le Burkina Faso qui a fait 20 morts. Son président, le chef de l'Etat guinéen, Alpha Condé, a sollicité du Maroc et d'autres pays africains, un soutien "logistique" en vue de la formation du G5 Sahel.

"Je lance un appel à nos partenaires, à nos amis et aux puissances pour nous aider à rendre opérationnelle cette force", a déclaré le président de l'UA invitant des pays comme le Maroc, le Nigéria, l'Egypte, l'Algérie et l'Afrique du Sud "à fournir un soutien logistique" en faveur de cette force G5. Cette force, a-t-il affirmé ce lundi dans une déclaration à la chaîne de télévision France 24, est appelée à contrecarrer et éliminer les jihadistes, ce qui impose la surveillance de longues frontières.

L'UA condamne fermement cette attaque et soutient le Burkina Faso, a-t-il ajouté soulignant que "les terroristes s’attaquent aux restaurants fréquentés par les étrangers, non seulement pour porter atteinte à la vie de la population, mais aussi à l’économie du pays".

"Il faut qu’on accélère l’opérationnalisation du G5 afin que les Africains soient en première ligne pour défendre la sécurité de leurs citoyens et des expatriés", a-t-il plaidé appelant ses partenaires européens à trouver "les 400 millions de fonds qui manquent" à ce projet.

Les dirigeants des pays du G5 Sahel, soutenus notamment par la France d'Emmanuel Macron, avaient acté le 2 juillet à Bamako la constitution de cette force anti-jihadiste conjointe et débloqué des fonds pour commencer son déploiement en septembre-octobre. L'Union européenne a déjà promis 50 millions d'euros, auxquels doivent s'ajouter 50 millions de contributions des Etats membres, mais le G5 a estimé les besoins de fonctionnement de cette force à 423 millions.

Rappelons que le G5 Sahel est une force militaire antiterroriste qui devrait regrouper des troupes du Mali, du Niger, du Tchad, du Burkina Faso et de la Mauritanie, et compter 5.000 hommes.

Le 14 août 2017

SOURCE WEB Par Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le Maroc à l'UA: Et maintenant?

Le Maroc à l'UA: Et maintenant?

Les premiers moments de joie passés, retour sur l'admission du Maroc, sa portée, les prochaines étapes et les questions qui se posent. >Le Maroc offen...