TOURISME: LE MAROC SE POSITIONNE SUR LE MARCHÉ INDIEN

TOURISME: LE MAROC SE POSITIONNE SUR LE MARCHÉ INDIEN

Le Maroc espère attirer de nombreux touristes indiens dans les années à venir, a indiqué en substance le directeur général de l’Office national marocain du Tourisme (ONMT), Abderrafie Zouiten.

"Le Maroc veille à s’ouvrir de plus en plus sur l’Inde, un des pays émergents, et espère capter l’attention d’un grand nombre de touristes indiens pour visiter le royaume", a relevé Abderrafie Zouiten, dans un entretien accordé à la MAP, à l’issue d’une visite de travail à New Delhi, en vue d'examiner les opportunités de coopération offertes dans le domaine touristique dans les deux pays.

Il a également fait savoir que l’Inde, dont la population devrait dépasser celle de la Chine dans les deux prochaines années, pour s’établir à 1,4 milliard de personnes, comptera, très prochainement, une importante classe moyenne de près de 300 millions de personnes, qui représentera un important gisement pour le secteur touristique marocain.

"L’ONMT a réussi, lors de cette visite, à obtenir l’autorisation des autorités indiennes pour ouvrir début 2018 un bureau régional à New Delhi", s’est félicité Abderrafie Zouiten, précisant que cette réussite était le fruit d'une coopération "fructueuse" entre le ministère des Affaires étrangères et de la coopération et l’ambassade du Maroc en Inde.

Et d’ajouter que les procédures relatives à l’ouverture de ce deuxième bureau régional en Asie, après celui de Pékin, se sont "bien déroulées", reflétant la qualité des relations tissées entre le Maroc et l’Inde.

"Les relations maroco-indiennes se sont renforcées après la visite historique du roi Mohammed VI à New Delhi, en octobre 2015 dans le cadre du sommet du Forum Inde-Afrique, a expliqué le DG de l’ONMT.

Il estime qu'à travers le nouveau bureau de l’ONMT en Inde, le royaume a des chances de bien se positionner sur ce marché touristique à fort potentiel, précisant que ce pays représente la troisième puissance économique en Asie, et compte la deuxième plus grande population à l’échelle mondiale.

Dans ce cadre, Abderrafie Zouiten a qualifié de "très fructueuses" ses entrevues avec le ministre d'État indien chargé du tourisme, KJ Alphons, et plusieurs responsables et acteurs du secteur touristique et du transport aérien, signalant que les deux parties ont discuté des moyens susceptibles de renforcer l'échange, les expertises et la coopération dans le domaine touristique.

L’accent a également été mis, lors de ces rencontres, sur les potentialités touristiques aussi variées qu’attrayantes du royaume, une destination stable et sécurisée pour les touristes, précisant que l’expérience marocaine dans le domaine touristique a été également mise en avant, notamment en ce qui concerne la valorisation des richesses naturelles, des monuments historiques et des différents aspects de la civilisation millénaire.

Le responsable de l'ONMT n’a pas manqué de souligner la bonne image du royaume auprès des acteurs touristiques indiens, informant qu’il sera procédé prochainement à l’organisation d’une visite au Maroc pour les représentants des organismes touristiques de New Delhi afin qu'ils s'informent sur place des différents produits touristiques offerts par le royaume.

Des accords de coopération et de partenariat seront également signés lors des prochaines réunions de travail conjointes entre les acteurs touristiques des deux pays, a annoncé Abderrafie Zouiten.

La promotion du tourisme culturel a été aussi évoquée par le DG de l’ONMT, qui a rappelé que l’Inde a été l’invité d’honneur du Festival international du film de Marrakech en 2012, manifestation avait commémoré le 100e anniversaire de Bollywood. New Delhi a par ailleurs été l'invitée d’honneur de la 22e édition du Festival de Fès des musiques sacrées du monde en 2016.

Le 07 Novembre 2017

Source Web : Maraluxe

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Un million de touristes anglais en 2020?

Un million de touristes anglais en 2020?

Troisième marché pourvoyeur de touristes au Maroc, la Grande-Bretagne recèle un potentiel encore inexploité qui pourrait à terme égaler les marchés fran...