Vers une nouvelle Intifada

Vers une nouvelle Intifada

Suite à l'annonce par Donald Trump de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par les Etats-Unis, le mouvement Hamas appelle à une nouvelle Intifada.

Le mouvement islamiste Hamas a lancé un appel à une «nouvelle Intifada» ce jeudi 7 décembre. Cet appel à un soulèvement populaire intervient après l'annonce très controversée de Donald Trump par laquelle les Etats-Unis ont reconnu, la veille mercredi 6 décembre, Jérusalem comme capitale d'Israël.

«Nous devons appeler au lancement d'une nouvelle intifada et travailler à cela, face à l'ennemi sioniste», a déclaré le leader du mouvement islamiste palestinien Ismaïl Haniyeh dans un discours prononcé depuis la Bande de Gaza. « Faisons en sorte que le 8 décembre soit le premier jour de l’Intifada contre l’occupant » a-t-il ajouté. Dans la longue histoire du conflit israélo-palestinien, l'Intifada désigne les mouvements de soulèvement des populations palestiniennes contre l’Etat d’Israël. La première intifada a eu lieu de 1987 à 1993, et la deuxième de 2000 à 2005.

Israël a annoncé le déploiement de renforts militaires en Cisjordanie où des Palestiniens ont appelé à une grève générale, à des manifestations et à un rassemblement dans la ville de Ramallah.

Un front uni

Le leader du Hamas a demandé au président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, de se retirer de tout processus de paix avec Israël. Il a aussi invité les pays arabes à boycotter le gouvernement Trump.

De son côté, Mahmoud Abbas a dénoncé mercredi 6 décembre des choix « déplorables » du président Trump, estimant que Washington n’était plus en mesure de jouer son rôle historique de médiateur de paix avec les Israéliens.

Le chef de l’Autorité palestinienne est attendu jeudi 7 décembre en Jordanie afin de rencontrer le roi Abdallah II, principal allié de Mahmoud Abbas.

Les différentes factions palestiniennes font front uni au lendemain de la décision de Donald Trump. Toutes appellent les Palestiniens à manifester contre le transfert.

Le transfert de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem décidé par Donald Trump fait l'effet d'une bombe. Le mouvement islamiste palestinien Hamas avait déjà affirmé le 6 décembre que la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël ouvrait «les portes de l'enfer pour les intérêts américains dans la région».

Le 05 Décembre 2017

Source Web : Les Infos

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le message du roi Mohammed VI à Trump

Le message du roi Mohammed VI à Trump

Le roi Mohammed VI a adressé un message au président des Etats-Unis d’Amérique, Donald Trump à l’occasion de la célébration de la fête de l’indépe...