Startups innovantes Le nouveau fonds pour les investissements verts arrive

Startups innovantes Le nouveau fonds pour les investissements verts arrive

2018 sera marquée par le lancement de «Green Innov Invest», un fonds spécialisé dans les startups innovantes opérant dans les secteurs verts et du développement durable. Porté par Global Nexus, un gestionnaire d’organismes de placement collectif en capital, ce fonds sera ouvert aux souscriptions du 28 décembre 2017 au 12 février 2018 dans le cadre d’une émission plafonnée à 500 millions de DH.

Bonne nouvelle pour les startups. Un fonds dédié à l’innovation verte est dans les starting-blocks. Il est porté par Global Nexus, un gestionnaire d’organismes de placement collectif en capital (OPCC). En effet, ce dernier planche sur l’activation de «Green Innov Invest » (GNII), un fonds spécialisé dans les startups innovantes opérant dans les secteurs verts et du développement durable et agréé par l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) le 8 décembre.

Le GNII a été sélectionné dans le cadre du programme de soutien aux initiatives de la CCG (Caisse centrale de garantie), visant le financement des startups innovantes, et ce, au travers du «Fonds Innov Invest», alimenté par la Banque mondiale.

Pour l’activation du GNII, une opération de souscription aux parts du fonds sera lancée du 28 décembre 2017 au 12 février 2018. La note d’information y afférente a décroché le visa de l’AMMC le 20 décembre. Cette émission, dont le dépositaire et organisme de placement est le groupe BMCE Bank of Africa, porte sur un nombre maximal de 5.000 parts pour une valeur initiale de 100.000 DH chacune et donc un plafond de l’engagement global de 500 millions de DH (la taille cible de l'engagement global est de 300 millions).

Globalement, GNII interviendra à différents stades de développement des startups au Maroc, du seed capital (amorçage) au venture capital (en phase de démarrage de l'activité) en passant par early stage (phase de mise sur le marché). «Le Fonds GNII a pour rôle d’investir dans les startups innovantes à différents niveaux de maturité de 1 à 5 ans qui opèrent dans les secteurs cibles verts et durables» afin de «donner une impulsion aux idées innovantes et les accompagner pour réaliser leur développement et leur croissance». Parmi les projets ciblés, ceux ayant trait aux énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, la gestion optimale de l’eau, la valorisation des déchets et la protection de l’environnement. Ceci afin de contribuer au développement économique durable au Maroc

Le Fonds a pour objectif de réaliser environ une quinzaine d’investissements pour un montant compris entre 1 et 5 millions de DH concernant les entreprises en seed capital et entre 5 et 15 millions pour celles en early stage ou venture capital ayant un fort potentiel de croissance. «Pour des opportunités à fort potentiel, le ticket pourrait atteindre 20 millions de DH, libérés par tranches, y compris les investissements complémentaires», est-il précisé. D’une  manière générale, la structure du portefeuille-cible en seed capital et venture capital est respectivement de 20 et 80%. Le Fonds pourra investir dans des titres de capital, des droits, des créances et des titres de créances. «Le GNII agira ainsi en tant que levier de financement, contribuant activement à l’amélioration de la valorisation finale des startups une fois la période d’investissement finalisée. L’investissement du fonds GNII dans l’entreprise sera accompagné d’un suivi rigoureux et permanent de ses activités, aussi bien sur les volets financiers, technologiques qu’environnementaux», conclut le top management de Global Nexus.

À noter que la souscription aux parts du GNII est ouverte aux investisseurs qualifiés et aux personnes morales, notamment l'État, Bank Al-Maghrib, les banques, les entreprises d’assurance et de réassurance, les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM), les organismes de pensions et de retraites, les OPCC, la CCG ainsi que les organismes financiers internationaux et les personnes morales étrangères reconnues comme étant des investisseurs qualifiés par leurs autorités nationales de tutelle. La note d’information indique que chaque investisseur doit s'engager à miser dans le Fonds au moins 10 millions de DH.

Le 25 Décembre 2017

Source Web : Le Matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Coup de gueule de Jouahri

Coup de gueule de Jouahri

Abdellatif Jouahri est en colère. Le gouverneur de la banque centrale reproche aux banques de pousser leurs clients à spéculer sur le dirham. "Je suis déçu...