Salaire des fonctionnaires : Une réforme se prépare

Salaire des fonctionnaires : Une réforme se prépare

La masse salariale atteindra 12% du PIB en 2018

Le gouvernement prépare une réforme du système des salaires dans la fonction publique. C’est ce qu’a annoncé mardi à Rabat le chef de gouvernement Saad Eddine El Othmani. S’exprimant à la Chambre des conseillers sur «la politique salariale au Maroc», le chef de gouvernement a fait savoir que cette mesure qui intervient dans le cadre d’une réforme globale du système de la fonction publique est destinée à instaurer «un système de salaires moderne, motivant, équitable et transparent».

L’objectif étant de garantir une équité dans les droits de l’ensemble des fonctionnaires. Le nouveau système de salaires tiendra compte de plusieurs critères. Outre le grade et l’échelle, les compétences, les acquis, les efforts et les conditions de travail seront pris en considération. Par ailleurs, le chef de gouvernement a fait savoir que la masse salariale est appelée à augmenter durant les prochaines années.  Les prévisions relatives à la période 2017-2021 se basant sur un taux de croissance économique de 3,6% montrent que la masse salariale atteindra 12% du PIB en 2018, contre 11,84% en 2016, avant de baisser graduellement à partir de 2019, pour représenter 11,5% du PIB en 2021. Dans son rapport sur l’évaluation de la fonction publique, la Cour des comptes avait pointé du doigt le poids «élevé» de la masse salariale, en notant que   celle-ci a augmenté de près de 60% durant la période. Selon le document, le rapport de la masse salariale au PIB est relativement élevé au Maroc, contrairement à ses voisins de la région Mena.

Entre 2008 et 2016, la masse salariale est passée de 75,4 à 120 milliards de dirhams, soit de 11,38 à 11,84% du PIB. Ainsi, la masse salariale a progressé annuellement de 5,3% en moyenne, contre un taux de croissance annuel moyen de 3,92% pour le PIB. A ce sujet, la Cour des comptes avait signalé que ce décalage montre que le volume des rémunérations servies aux fonctionnaires augmente plus rapidement que la croissance du PIB. Dans la fonction publique, le salaire mensuel net moyen a atteint 7.700 dirhams en 2016, avec une évolution de 51,6% par rapport à 2006. Un salaire bien plus élevé aux moyennes du secteur privé où, en 2015, le salaire mensuel net moyen a atteint 4.932 dirhams et le salaire minimum s’élève à 2.568 DH.

Comparé à la richesse nationale, le salaire net moyen dans la fonction publique représente environ 3,21 fois le PIB par habitant (contre 2,5 fois dans les régions du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord et 1,5 fois au niveau mondial). Dans l’objectif précis de maîtriser la masse salariale dans la fonction publique, la Cour des comptes avait recommandé «une refonte du système de rémunération ainsi que du système d’évaluation et de promotion». Celle-ci avait relevé que la rigidité des dépenses salariales découle principalement du niveau élevé des rémunérations.  La progression des dépenses s’explique par les promotions de grade et d’échelon qui mobilisent chaque année des budgets colossaux. Et pour exemple, en 2015, cette enveloppe a atteint 3,56 milliards de dirhams.

Le 28 Décembre 2017

Source Web : Aujourd'hui le Maroc

Les tags en relation

 

Les articles en relation

LA COUR DES COMPTES TACLE LES POLITIQUES

LA COUR DES COMPTES TACLE LES POLITIQUES

Driss Jettou, le premier président de la Cour des Comptes vient de mettre en demeure plus de 400 élus, leur donnant 90 jours au plus tard pour se mettre en co...

Gouvernement El Othmani : Au boulot !

Gouvernement El Othmani : Au boulot !

C’est le mercredi 5 avril, à quelques jours de l’ouverture de la session parlementaire de printemps, que la crise politico-institutionnelle la plus longue ...