Casablanca, plateforme d’échange sur le marketing territorial

Casablanca, plateforme d’échange sur le marketing territorial

La toute première édition de Africa Place Marketing s’est tenue mardi à Casablanca au Maroc sur le thème : « Mobilité interne pour l’attractivité externe des territoires ».

L’objectif est d’accompagner la dynamique enclenchée par le plan de développement à l’horizon 2020 du royaume chérifien, avec en point de mire, insister sur le rôle que joue la « city branding » dans le rayonnement des grandes métropoles.

Le directeur général de Casablanca Events et Animation qui pilote la stratégie d’attractivité déployée dans le cadre ce plan, Mohamed Jouahri, a expliqué que ce symposium international consacré au marketing territorial, est conçu comme une plate-forme d’échange entre les agences, les experts et les acteurs locaux du territoire en Afrique et dans le monde.

« Africa Place Marketing traduit l’ambition de Casablanca à devenir un lieu incontournable de partage autour du marketing, et ce, à travers l’initiation d’une réflexion commune dans le domaine du marketing territorial, en traitant des sujets comme le ‘place branding’, le ‘place making’ », a déclaré M. Jouahri.

Il a expliqué que dans la l’optique de la stratégie d’attractivité « Wecasablanca » qui positionne la métropole comme étant à la rencontre des mondes, le choix du thème de cette première édition fait suite à « l’intérêt de mettre en place une démarche d’attractivité, qui se concentre sur la notoriété et le rayonnement à l’export des territoires, ainsi qu’aux enjeux qui en découlent, notamment parvenir à attirer des individus et des investissements en provenance de l’extérieur en mobilisant les forces vives du territoire ».

Pour le directeur général des Collectivités locales, Khalid Safir, dans les prochaines années, plus de 3/4 de la population mondiale vivra dans des zones urbaines. « Cette grande mutation présente autant d’opportunité avec la concentration. Le défi en matière de qualité de vie et de mobilité, de création d’emplois et de durabilité. Les territoires, notamment les grandes métropoles sont amenés à développer de nouvelles stratégies pour prospérer », a-t-il indiqué.

Une plénière a permis de présenter les meilleures pratiques du nouveau marketing territorial, notamment l’engagement des parties prenantes internes, principalement les habitants et les entreprises, dans un projet collectif et partagé d’attractivité.

Les expériences réussies de mobilisation des publics en Europe ont été mises en exergue avec les exemples d’Amsterdam qui a fédéré ses acteurs économiques autour de « Amsterdam Metropolitan Club » et du réseau Amsterdam Partners, mais aussi de Berlin, qui a réussi à faire financer sa démarche d’attractivité par ses entreprises, ou encore de Londres, qui mobilise ses acteurs locaux pour accroître son attractivité à travers l’événementiel.

Deux tables rondes dédiées notamment à la « Mobilisation des citoyens et des acteurs locaux préalable pour l’attractivité des territoires » et à la « Stratégie événementielle, facteur d’attractivité pour les territoires » ont également meublé cette rencontre.

Publié le 01/01/2018

Source Web: lalettre

Les tags en relation

 

Les articles en relation