Tourisme: un rebond à deux chiffres en 2017

Tourisme: un rebond à deux chiffres en 2017

Une saison touristique au beau fixe au Maroc. L’année 2017 s'achève avec une nette croissance à deux chiffres des arrivées et des nuitées.

A fin décembre 2017, les arrivées touristiques au Maroc ont atteint 11.349.347, en hausse de 10% par rapport à l'année 2016.

Selon les chiffres provisoires dévoilés par le ministère du Tourisme, les arrivées des MRE affichent une hausse de 5% (5.484.427), contre 15% pour les touristes étrangers (5.864.920).

Les Français arrivent en tête des arrivées touristiques au Maroc pour l'année écoulée (1.614.011, +11%).

Pour le seul mois de décembre 2017, les arrivées ont atteint 902.602, en hausse de 10% par rapport au même mois de l'année 2016.

Par ailleurs, les nuitées sont passées de 19.287.758 en 2016, à 22.092.356 en 2017, soit une hausse de 15%.

Source: Observatoire du tourisme

La ville de Marrakech a enregistré 7.741.245 nuitées, en hausse de 17% par rapport à 2016, suivie d'Agadir (5.450.990 nuitées) et de Casablanca (2.155.316).

Par ailleurs, les chiffres ressortent une nette hausse de 8,4% des recettes voyages, qui dépassent 69 milliards de DH. Une prestation jamais enregistrée auparavant, qui représente 8,4% de croissance annuelle.

Le 22 Janvier 2018

Source Web : Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Pour une dynamique associative!

Pour une dynamique associative!

Même si le ministère du Tourisme est toujours en panne de ministre faute de retard dans la constitution du nouveau gouvernement et le départ dare-dare de Had...

Les premiers mots de Aziz Akhannouch

Les premiers mots de Aziz Akhannouch

Exclusivité : Contacté par Tourisma Post, Aziz Akhannouch nous a fait, en primeur, sa première déclaration, après sa nomination au poste de Ministre du Tou...

Qui sera le futur ministre du Tourisme ?

Qui sera le futur ministre du Tourisme ?

Même si rien n’est figé sur la constitution du prochain Gouvernement ni sur le calendrier de sa constitution, plusieurs noms circulent déjà sur celui qui ...