L’ANAPEC se penche sur l’employabilité en milieu rural

L’ANAPEC se penche sur l’employabilité en milieu rural

Quatre unités mobiles intitulées "Anajit" ont été lancées mercredi à Machraâ Belksiri

De plus en plus inquiétante, la situation de l’emploi au Maroc l’est encore plus en milieu rural, puisque le taux y atteint 55% contre 35% en périmètres urbains. Ainsi, dans le but d’améliorer l’employabilité au profit des populations vivant au sein des périmètres ruraux et leur offrir plus d’opportunités d’insertion professionnelle, quatre unités mobiles intitulées "Anajit" ont été lancées, mercredi à Machraâ Belksiri, à l'initiative de l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC), en partenariat avec la Coopération internationale allemande (GIZ), sous l’égide du ministère du Travail et de l’insertion professionnelle.

La conception de ces unités a particulièrement pris en considération les spécificités du monde rural, à travers plusieurs services adaptés. Elles proposent à la fois des services d’accueil et d’information, des formations raccourcies, ainsi qu’un accompagnement pour encadrer les chercheurs d’emploi ou autres porteurs de projets d’auto-emploi. Leur gestion est assurée par des conseillers emploi spécialement formés pour la mise en œuvre de cette offre de services. Salle d’ateliers extensibles, bureaux, ordinateurs connectés à Internet par satellites, équipements audiovisuels internes et externes, accès aux personnes à mobilité réduite, sont autant d’outils dont jouissent les unités.

Dans une déclaration relayée par la MAP, Mohamed Yatim, ministre de l'Emploi et de l'Insertion professionnelle a souligné l’importance cruciale de cette opération pour rapprocher l'emploi de la population active et essentiellement la population rurale.  Souvent moins qualifiés qu’en zone urbaine, les groupes cibles seront sans aucun doute positivement impactés par cette campagne, surtout que l’offre de l’ANAPEC y est adaptée, a-t-il indiqué, avant de louer les efforts déployés par les membres de l'ANAPEC pour concrétiser avec réussite ce projet qui s'inscrit dans le cadre du Plan de développement 2017-2021 de l'ANAPEC.

Le directeur du marketing, de la communication et de la coopération de l'ANAPEC, Anouar Alaoui Ismaili, a quant à lui mis en exergue la capacité du projet à s’inscrire dans une vision de promotion et d’amélioration des conditions de vie des populations rurales. Une aspiration possible au regard de la couverture d’ensemble prévue par les unités citées. En attendant une couverture de l’ensemble du Royaume, quatre escales sont au programme, à savoir les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Rabat-Salé-Kénitra, Fès-Meknès et l’Oriental.

En dépit de son absence, l’ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne, secondé par une représentante de l'ambassade allemande a envoyé un message à travers lequel il a mentionné l’importance de cet événement qui, selon lui, "s'inscrit pleinement dans les nouvelles orientations du Royaume en matière de promotion de l'emploi des jeunes".

Par ailleurs, il est à noter que le volet financier de ce projet d’unités mobiles innovantes fut assuré par la GIZ, alors qu’en parallèle, sa réalisation est l’apanage de GFA Consulting Group, un cabinet allemand. En filigrane, ce projet est symbolique de l’étroite coopération qu’entretiennent le Maroc et la République fédérale allemande. Cette coopération se décline aussi à travers plusieurs autres projets en matière d’énergies renouvelables et de l'économie durable.

Le 27 Janvier 2018

Source Web : Libération

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Monde rural : L’alerte du CESE

Monde rural : L’alerte du CESE

Evaluer les potentialités du monde rural pour en faire un moteur de développement, tel est le vœu du Conseil économique, social et environnemental (CESE) qu...