Comment la centrale solaire Noor a passé une semaine sous la neige

Comment la centrale solaire Noor a passé une semaine sous la neige

La centrale thermo-solaire Noor a été recouverte d’un manteau de neige, lors des récentes chutes qu’a connues Ouarzazate la semaine dernière. Cela a-t-il affecté la production de la centrale? Quelles sont les mesures qui ont été mises en place afin de préserver les panneaux solaires? Explications.

Les photos ont fait le tour des réseaux sociaux. Ouarzazate, plus connue pour son climat aride, s’est couverte de blanc lors des chutes de neige qui ont eu lieu la semaine dernière. On ainsi pu voir des palmiers prendre des allures de sapin de Noël, et la majestueuse kasbah Ait Ben Haddou ressembler à un château des Carpates…

La neige a également recouvert Noor, la centrale thermo-solaire de Ouarzazate. Cela a–t-il affecté la production énergétique de la centrale?

"Noor produit de l’électricité quand la ressource est disponible. Donc quand il n’y a pas de soleil, on ne produit pas. Cela dit, les panneaux peuvent recueillir un degré minime d’ensoleillement même quand la neige tombe", nous explique une source autorisée au sein de la Masen.

Les panneaux solaires de la centrale Noor ont été conçus pour résister aux intempéries, au climat aride ainsi qu’aux tempêtes de sable. Lorsque la pluie tombe par exemple, les panneaux solaires sont maintenus en position car les précipitations n’affectent pas leur rendement. La pluie contribue même à nettoyer les panneaux des impuretés.

La situation est quelque peu différente lorsque la neige tombe. Concrètement, c’est à un opérateur de la salle de contrôle de juger de la situation. Quand les chutes de neige s’accentuent, il déclenche une procédure de sécurité, afin de prémunir les panneaux solaires d’une quelconque détérioration sous le poids de la neige.

Lorsque cette procédure de sécurité est enclenchée, les panneaux solaires sont tournés vers le sol et demeurent ainsi jusqu’à l’arrêt des chutes de neige. C’est alors qu’un camion de nettoiement sillonne le parc solaire afin de lui redonner son aspect originel, et rendre ainsi les panneaux pleinement opérationnels.

noror_situation_normale

noor_ouarzazate

Devant l’importance des chutes observées la semaine dernière à Ouarzazate, la production énergétique de la centrale Noor a connu 2 jours d’interruption. Cependant, la diversité du mix énergétique renouvelable a permis de compenser ce manque à gagner, et ce à l’autre bout du Royaume: «Alors que la neige interrompait la production électrique à Ouarzazate, des vents très forts ont soufflé à Tanger, avec pour effet un accroissement de la production des centrales éoliennes. Au final, la production nationale d’électricité à partir d’énergies renouvelables s’est rééquilibrée", nous assure-t-on auprès de la Masen.

Toujours selon la même source, les choses sont retournées à la normale cette semaine. La centrale Noor a repris un rythme de production optimal, avec un rendement énergétique supérieur à 96%.

Le 01 février 2018

Source Web : Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Mobilisation tout azimut pour Ouarzazate

Mobilisation tout azimut pour Ouarzazate

A l’initiative de Mohamed Benamour, C’est un parterre impressionnant d’opérateurs qui se rendront à Ouarzazate samedi prochain pour mener une journée d...

Energie: le Maroc bientôt indépendant?

Energie: le Maroc bientôt indépendant?

Un rapport du Forum économique mondial salue la réalisation de la Centrale solaire Noor, installée près de Ouarzazate. Selon le document, le Maroc est en tr...