[Vu au Royaume-Uni] Les agences de voyages disent YES à la norme NDC

[Vu au Royaume-Uni] Les agences de voyages disent YES à la norme NDC

Après les appels au boycott l'an dernier, les choses sont en train de rentrer dans l'ordre. I Crédit photo ©Adobe Stock

Ce nouveau format d'échange de données entre compagnies aériennes et agences de voyages est de mieux en mieux accueilli par les pros britanniques du tourisme. La preuve par 5.

Le débat autour de la nouvelle norme NDC créée par IATA est-il en train de s'apaiser ? L'an dernier, nombre d'agences de voyages en Europe s'inquiétaient de la mise en place des surcharges GDS et s'alarmaient de la pression des grandes compagnies aériennes pour passer au plus vite au nouveau format.

Une enquête réalisée auprès de 243 acheteurs travaillant pour des TMC, à l'occasion du Business Travel Show qui se tiendra les 21 et 22 février à Londres, marque aujourd'hui un net changement d'approche.

1- Une norme de plus en plus acceptée

35% des acheteurs inscrits au Business Travel Show voient désormais comme une bonne chose le nouveau standard conçu par IATA pour organiser l'échange de données entre les compagnies aériennes et les distributeurs. Un chiffre en forte progression puisqu'ils n'étaient que 11% l'an dernier à considérer positivement la nouvelle norme. "10% des acheteurs reconnaissent avoir changé d'avis en un an", commentent les organisateurs du salon.

2- Des opposants de moins en moins nombreux

27% des agences interrogées voient encore la New Distribution Capability comme une mauvaise chose. Un chiffre en recul de 7 points en un an.

3- Les agences prennent plus clairement position

39% des acheteurs affirment aujourd'hui que la norme NDC n'est ni une bonne ni une mauvaise chose. "Il y a encore beaucoup d'incertitude et de confusion", font observer les organisateur du salon. Mais le nombre de professionnels encore hésitants vis-à-vis de la nouvelle norme a chuté en un an, puisqu'il s'élevait à 55% en février 2017. Désormais, chacun a eu le temps de s'intéresser au nouveau standard et se positionne.

4- Des prix plus transparents

18% des personnes interrogées considèrent que la mise en place de la norme NDC a engendré une meilleure transparence des prix. Dans l'intervalle, plusieurs grandes agences de voyages d'affaires ont conclu des accords avec les compagnies aériennes afin d'échapper aux surcharges GDS. C'est notamment le cas d'American Express GBT, Carlson Wagonlit Travel et BCD Travel qui ont tous les 3 signé un accord avec British Airways et Iberia. Résultat : seulement 18% des répondant affirment que les prix ont augmenté en un an alors que 29% notent aucun impact sur les prix.

5- Vers la fin du boycott

6% des agences affaires affirment avoir changé de compagnie aérienne en réaction à la mise en place de la norme NDC, contre 10% l'an dernier. Pour les organisateurs du Business Travel Show, cette baisse signifie que "les choses sont en train de rentrer dans l'ordre". Les appels au boycott que l'on a pu entendre l'an dernier, y compris en France, semblent de moins en moins d'actualité !

Le 13 février 2018

Source Web : Tourhebdo

Les tags en relation

 

Les articles en relation