A la plus grande ferme de France, le terroir marocain est à l'honneur

A la plus grande ferme de France, le terroir marocain est à l'honneur

Le pavillon marocain aux couleurs de la ville ocre. 30 exposants de toutes les régions du Maroc. 300 rencontres B2B programmées pour la prospection de nouveaux marchés.

A la 55ème édition du Salon de l'Agriculture de Paris (SIAP2018), le terroir marocain est à l'honneur. "La plus grande ferme de France" a ouvert samedi 24 février ses portes au public. Le Maroc signe sa sixième participation à cet événement qui s'étalera sur neuf jours (jusqu'au 4 mars).

En France, le salon de l'Agriculture est un événement national, social, économique et... politique. Une vitrine de la puissance et de la richesse du terroir français. Samedi, Macron y a passé 12H30 en continu. Un marathon.

Le pavillon couleur ocre a fière allure. 30 espaces y sont dédiés à autant d'exposants issus de toutes les régions du Royaume. "Cela représente 3.100 petits producteurs et agriculteurs, dont 1.979 femmes rurales", nous explique sur place El Mahdi Arrifi, Directeur général de l'Agence pour le Développement Agricole. L'ADA organise et supervise la participation marocaine au Salon.

Huiles (argan, olive, cactus et amandes), olives, dattes, noix, épices, miel, safran, produits cosmétiques, plantes aromatiques et médicinales… La panoplie des produits exposés reflète "la richesse et la diversité de l’offre exportable marocaine en matière de produits du terroir."

La caractéristique de cette année 2018 est que "tous les produits sont certifiés et autorisés par l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires ", ajoute M. Arrifi. De même, les expositions "portent toutes des signes distinctifs de qualité et d'origine". Mais si l'accent est mis sur la qualité, un intérêt particulier a été porté sur "le packaging". Ce qui est beau se vend bien.

Car les enjeux sont majeurs pour un secteur que le Plan Maroc Vert hisse au rang de "priorité stratégique". Pas moins de 600.000 visiteurs sont attendus au SIAP2018. Et pour le Maroc, "c'est une belle occasion de se distinguer", souligne notre interlocuteur. "L'objectif sera seulement de renforcer l'image" du royaume, des produits agricoles et du terroir marocains.  

Un enjeu qui sert un autre, mais plus terre-à-terre: "L'amélioration des revenus des petits agriculteurs". En ce sens, le passage par le SIAP se veut une opportunité en or. S'il ne chiffre pas ses objectifs, M. Arrifi indique "que des évaluations déjà effectuées font état, pour certaines coopératives, de la multiplication par cinq ou six de leurs chiffres d'affaires".

Pour cette édition, l'ADA envisage d'élargir "la prospection de nouveaux marchés et de nouvelles opportunités de ces produits". 300 rencontres B2B ont été programmées "pour connecter les exposants marocains avec les acteurs de la grande distribution, l’épicerie fine, les magasins spécialisés en bio et les centrales d’achats."

"Il s'agit de nouer des relations entre nos producteurs et les opérateurs français et européens", relève M. Arrifi, qui table "beaucoup sur les opérateurs de la moyenne et grande distribution et les importateurs de produits du terroir". Sur le marché national, "des contrats ont déjà été signés avec des acteurs de la distribution, dont Marjane ou Label'Vie".

siap1

dattes

huile

souss2

massa

Le 24 février 2018

Source Web : Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le terroir marocain en force à Paris

Le terroir marocain en force à Paris

Pour la sixième fois consécutive, les produits du terroir marocain seront présents en force au Salon international de l’agriculture de Paris (SIAP). Pour s...

Dattes : Production record

Dattes : Production record

Quelque 128.000 tonnes de dattes ont été produites au Maroc en 2016, soit une hausse de 16% par rapport à 2015, selon les estimations du ministère de l’Ag...