Pêche côtière et artisanale: le secteur accuse le coup au mois de janvier

Pêche côtière et artisanale: le secteur accuse le coup au mois de janvier

Le mois de janvier n’a pas été faste pour le secteur. En effet, les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont enregistré d’importantes baisses au premier mois de l’année 2018.

Aujourd’hui Le Maroc rapporte, dans son édition de ce 1er mars, que les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale accusent une baisse au premier mois de l’année. En effet, la valeur atteinte à fin janvier 2018 est de 699,17 millions de dirhams, enregistrant un repli de 9% par rapport au même mois de l’année dernière.

Pour sa part, le volume commercialisé a reculé de 7% pour s’établir à environ 79,719 tonnes à fin janvier, contre 85,620 tonnes au même mois de l’année passée. Se basant sur les récentes statistiques publiées par l’Office national des pêches, le journal précise que les plus importantes baisses ont été constatées au niveau des ports de la Méditerranée, où le volume et la valeur des débarquements ont respectivement chuté de 39% et 17% par rapport à janvier 2017.

Au niveau de l’Atlantique, la baisse est évaluée à 6% en volume et 8% en valeur. On apprend aussi que, par produit commercialisé, les algues sont en hausse de 211% aussi bien en volume qu’en valeur. Pas moins de 1.000 tonnes d’algues ont ainsi été écoulées au mois de janvier, pour une valeur de 4,18 millions de dirhams. Selon le quotidien, les poissons pélagiques ont connu une amélioration de la valeur générée, soit 173,89 millions de dirhams, pour une croissance de 1%. Par contre, le volume a reculé de 4% à 66,571 tonnes, en janvier 2018.

Aujourd’hui Le Maroc fait aussi remarquer que la commercialisation des coquillages a enregistré un repli de 97% en volume et de 91% en valeur en janvier 2018. De leur côté, les crustacés ont également enregistré, en janvier, une baisse de 24% du volume commercialisé. En revanche, la valeur de ce produit a connu une hausse de 7% pour se situer autour de 18,49 millions de dirhams, contre 17,23 millions à la même période de l’année précédente, ajoute le quotidien.

Le 28 février 2018

Source Web : Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation