Tourisme: Tanger signe un record en 2017

Tourisme: Tanger signe un record en 2017

La locomotive de la région du nord a battu un record, en 2017, en dépassant largement le million de nuitées touristiques. Outre les marchés émetteurs traditionnels, la Chine aussi commence à s’imposer, avec une arrivée de touristes de plus en plus remarquée.

Le nord du Royaume attire de plus en plus de touristes. A Tanger, qui se présente comme la locomotive de cette tendance, les nuitées touristiques viennent, pour la première fois, de passer la barre du million, fait d’ailleurs remarquer L’Economiste dans sa livraison du jour, ajoutant que toutes les conditions, en 2017, étaient réunies pour permettre à la capitale du Détroit de dépasser allègrement cette barrière.

Notons que le taux de croissance a atteint les 25% à 1,26 million de nuitées. Pour le quotidien, les raisons de cette hausse, qui a aussi touché les autres villes du nord, sont à chercher en premier lieu du côté des marchés traditionnels de la destination (Europe et les résidents). Ainsi, le principal marché émetteur est l’Espagne. Même scénario à Tétouan et Chefchaouen. A noter que le nombre de touristes «business» est également en croissance.

Les touristes nationaux ne sont pas en reste (notamment pour Tanger), avec un rythme de croissance de 10% par rapport à 2016. Le journal fait remarquer que, sur ce segment également, les conditions sont nettement favorables pour exploiter le gisement de capital sympathie dont dispose le nord et Tanger en particulier, en dépit d’une offre peu adaptée au touriste national. Cependant, il y a tout un nouveau type de touristes qui débarquent aussi à Tanger. Ainsi, les touristes chinois sont de plus en plus nombreux. En effet, L’Economiste rapporte que plus de 17.000 touristes chinois ont visité Tanger en 2017, prenant la 6ème place dans le rang des pays émetteurs. Soulignons que leur arrivée se fait essentiellement via l’Espagne, par voie maritime.

Ces touristes ne se limitent pas seulement à Tanger, puisqu’ils visitent aussi les autres villes de la région, comme Tétouan ou encore Chefchaouen. Reste maintenant à savoir comment s’y prendre pour les fidéliser, conclut le journal.

Le 06  mars 2018

Source Web : Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le Maroc, pays touristique ?

Le Maroc, pays touristique ?

Peut-on affirmer que le Maroc est un pays à vocation touristique, capable de concurrencer des destinations lui livrant une rude concurrence, quand on sait que ...

Risma : Du bon cru malgré la crise

Risma : Du bon cru malgré la crise

Malgré une conjoncture touristique titubante, Risma semble avoir tiré son épingle du jeu en 2016, avec une embellie durant les premiers mois de 2017, avec la...

AGADIR BAT UN NOUVEAU RECORD

AGADIR BAT UN NOUVEAU RECORD

Selon les statistiques du Conseil Régional du Tourisme (CRT), la ville d’Agadir a franchi la barre de cinq millions de nuitées touristiques durant l’anné...