Budget Mondial 2026: voici le détail des coûts pour le Maroc

Budget Mondial 2026: voici le détail des coûts pour le Maroc

L’organisation du Mondial 2026 au Maroc coûtera 15,8 milliards de dollars (MM$), selon les chiffres présentés samedi 17 mars par le président du comité de candidature Moulay Hafid Elalamy. Les chiffres sont libellés en dollars américains parce que c’est dans cette monnaie qu’ils figurent dans le dossier marocain de candidature.

Ce coût est très élevé, environ 14,4% du PIB actuel. Mais la bonne nouvelle, c’est que la majeure partie de ces coûts est déjà budgétisée ou prévue dans les plans de l’Etat. De sorte que le coût additionnel net n’est que de 2 milliards de dollars, selon les mêmes projections.

2 milliards de dollars, sur 8 ans (si l’on compte de mi-2018 à mi-2026), cela représente 250 millions de dollars par an ou 2,3 milliards de DH.

Voici les détails du calcul du budget. Les principaux coûts concernent le transport, l’hébergement, la santé, l’infrastructure d’accueil et enfin le coût global d’organisation.

1. Création de 30.000 chambres d’hôtel supplémentaires dans les villes hôtes. Coût 3,2 MM$. Entièrement pris en charge par le privé.

Entre 2003 et 2017, la capacité d’hébergement marocaine est passée de 44.000 à 110.000 chambres, soit un taux d’accroissement annuel de 7%. Selon les projections du comité marocain, 6% de taux d’accroissement annuel moyen d’ici 2026 sont suffisants pour atteindre l’objectif.

2. Infrastructures publiques hors stades: 9,6 MM$. Déjà engagés dans les plannings des différents secteurs, avec ou sans Mondial.

Il s’agit notamment de:

               *Construction et rénovation de centres de congrès.

               *Mise à niveau de l’offre hospitalière dans 20 villes.

               *Développement d’infrastructures routière et ferroviaire.

3. Investissements publics en infrastructures sportives: 3 MM$ dont seulement 0,6 MM$ déjà budgétisés. Besoin additionnel: 2,4 MM$.

4. Organisation générale de l’événement: 0,7 MM$. Non budgétisés.

5. Recettes   fiscales ou autres : 1,1 MM$.

6.  Solde des besoins: 2,4 + 0,7 – 1,1 = 2 milliards de dollars additionnels.

>Voici les détails des coûts des infrastructures sportives:

-Grand stade de Casablanca (avec toutes les structures exigées par la FIFA pour le stade officiel d’ouverture et de finale) ainsi que la rénovation du stade de Tanger: 600 millions de $, entièrement prévus.

-5 stades à rénover ou agrandir : Marrakech, Fès, Rabat, Agadir, Tanger (pour ce dernier, rénovation complémentaire pour respecter les normes d’une coupe du monde), ainsi que l’augmentation de périmètre de projets en cours (Tétouan, Oujda) : 400 millions de dollars. Non prévus.

-130 terrains d’entraînement répartis dans le Royaume: 800 millions de dollars. Non prévus.

-6 stades modulaires à construire : Meknès, El Jadida, Nador, Ouarzazate, Marrakech, Casablanca II. 1,2 milliard de dollars. Non prévus.

>Les investissements publics déjà planifiés par l’Etat, hors sport.

Une re-priorisation est possible dans certains projets en transports et santé. Mais le coût final reste le même, les budgets prévus sont nettement supérieurs aux besoins dans ces domaines.

-Mise à niveau de l’offre sanitaire dans 15 villes et construction de 6 hôpitaux: 0,9 MM$.

-Centres de congrès dont rénovation de l’OFEC à Casa et construction d’un projet à Marrakech : 0,2 MM$.

-Transports : routes intra et inter-urbaines, ferroviaire. 8,5 MM$.

NOTA:1 dollar= 9,2 Dirhams environ.

Le 18 mars 2018

Source Web : Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Elalamy : Les dangers de l’e-commerce

Elalamy : Les dangers de l’e-commerce

Le développement de l’e-commerce, surtout à partir de l’étranger, risque de peser lourd sur le commerce de proximité, selon Moulay Hafid Elalamy, minist...