Nexteer Automotive : Le fabricant mondial lance aujourd’hui la construction de son usine à Kénitra

Nexteer Automotive : Le fabricant mondial lance aujourd’hui la construction de son usine à Kénitra

Située à Atlantic Free Zone, l’usine – dont le premier coup de pioche sera donné ce jeudi 22 mars - sera la première de son genre en Afrique. L’entreprise prévoit de recruter 500 employés à horizon 2020. 

C’est ce jeudi 22 mars que Nexteer Automotive lance la construction de son usine, à l’Atlantic Free Zone de Kénitra, lors d’une grande cérémonie mettant à l’honneur plusieurs invités de marque parmi lesquels plusieurs officiels du pays. D’une superficie de 18.000 m² cette nouvelle unité sera la première de son genre en Afrique et sera spécialisée, dans un premier temps, dans la fabrication de systèmes de direction assistée électrique (EPS). L’entreprise a pour objectif d’étendre sa production aux systèmes de transmission et recruter pas moins de 500 personnes à horizon de 2020. « Environ 70 candidats ciblés seront recrutés d’ici fin 2018 et 220 supplémentaires en 2019. Nexteer, dans l’immédiat, et dans le cadre du démarrage de sa production, recherche activement des profils spécialisés. Il s’agit d’ingénieurs de fabrication et de produit, des techniciens Qualité, des conducteurs de machines ainsi que des collaborateurs aux départements Finances, Ressources Humaines, Logistique et IT », informe le communiqué. 

Fruit d’un accord avec les autorités marocaines

Cette nouvelle usine du fournisseur de pièces automobiles américain est le fruit d’un accord officiel, conclu en décembre 2017 à Casablanca par le roi Mohammed VI, les représentants du gouvernement ainsi que les représentants de Nexteer Automotive. « Ce positionnement géographique nous permettra d’étendre la portée de nos activités en Afrique et en Europe », a déclaré Hervé Boyer, vice-président et directeur des opérations Europe et Amérique du Sud à Nexteer Automotive, avant de saluer « l’esprit coopératif et les plans de développement infrastructurel des autorités marocaines ». 

Le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, s’est quant à lui réjoui de cet accord et a estimé que l’usine en question contribuera à la réalisation des objectifs du Royaume prévus dans son Plan d’Accélération Industrielle (PAI). Le PAI vise à créer plus d’emplois et à développer toutes les régions du royaume. « Des projets de ce genre ne peuvent que concrétiser notre plan de développement du secteur automobile», a-t-il notamment déclaré.

Le 22 mars 2018

Source Web : Les Infos

Les tags en relation

 

Les articles en relation