Asma Lamrabet : "Je poursuivrai sereinement et librement mon engagement"

Asma Lamrabet :

La démission d’Asma Lamrabet de la Rabita Mohammadia des Oulémas a fait couleur beaucoup d’encre. Celle qui dirigeait le Centre d’études et de recherche féminine en Islam (CERFI) de ladite structure s’est exprimée, pour la première fois, sur les raisons de son départ. Dans un communiqué, le Dr Lamrabet affirme avoir toujours "prôné une lecture progressiste, réformiste et dépolitisée pour opérer une nouvelle approche de la question des femmes dans l’Islam". "C’est l’action que j’ai toujours menée à travers la déconstruction des lectures rigoristes et patriarcales, notamment à travers mes différents ouvrages...".

Cette figure respectée de l’Islam modéré au Maroc affirme que son action "bénévole" au sein de la Rabita "n’avait d’autre ambition que de servir mon pays". Son travail visait surtout à favoriser un "islam apaisé, contextualisé et en phase avec les valeurs humanistes universelles compatibles avec nos valeurs culturelles", dit-elle.

Pour Lamrabet, l’Islam ne doit être "ni une barrière ni un obstacle pour l’émancipation dans la justice et l’égalité en droits". "Je poursuivrai sereinement et librement mon engagement", conclut-elle.

Le 26 mars 2018

Source Web : L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Islam : l’exemple marocain ?

Islam : l’exemple marocain ?

L’information est passée à peu près inaperçue. Elle constitue pourtant, peut-être, le début d’un séisme. Elle nous vient du Maroc. Selon l’article ...