Maroc-hôtellerie: Abdellatif Kabbaj contre toute OPA de la CNT

Maroc-hôtellerie: Abdellatif Kabbaj contre toute OPA de la CNT

Abdellatif Kabbaj, symbole de l'hôtellerie marocaine par son parcours et ses combats en faveur de l'émancipation d'un secteur touristique en mal d'indépendance.

Abdellatif Kabbaj va se représenter pour la présidence de la Confédération nationale du Tourisme (CNT), contrairement à toute attente.

Le premier hôtelier marocain  en nombre de chambres (hors multinationales) se présente ainsi, à son corps défendant, pour barrer la route à toute tentative d’OPA de la CNT, ce corps fédérateur, qui avait boudé le la Confédération patronale (CGEM)  en 2007 et qui, aujourd’hui,   aspire à être intégrée.

Dans la course à sa réélection à la CNT, le patron de la chaîne Kenzi aura pour binôme Hamid Bentahar, hôtelier dans l’âme,  Président du Conseil régional du tourisme deMarrakech et monsieur  Accor du Maroc. Les deux postulants  sont des professionnels  bien rôdés au travail associatif et habitués des arcanes du secteur, écrit Premium News, la feuille d’actualité du secteur contrôlé par Othman Alami, patron de l’agence Atlas Voyages.

Si Abellatif Kabbaj se dit soutenu par nombre de professionnels dont Omar Kabbaj, patron de la chaîne Hyatt Regency, il semble que derrière, les rangs apparaissent épars. D’aucuns lui reprochent un quasi parti pris pour Saleheddine Mezouar et un bilan relatif à la tête de la CNT. Son ancien binôme, le voyagiste Fouzi Zemrani, avait lancé un cinglant “nous avons tous échoué” il y a quelques semaines.

Qu’importe, Abdellatif Kabbaj chercherait à barrer la route aux promoteurs touristiques, lesquels, influents au sein de la CGEM, regardent la CNT avec les yeux de Chimène en lui promettant ni plus ni moins une dissolution créatrice d’une nouvelle structure plus représentative.

Pour rappel, le 16 mars dernier, 80% des membres du conseil d’administration de la Confédération nationale du tourisme (CNT) ont réclamé leur retour à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).  Ce chiffre record cache des divergences de nombre de professionnels dont Lahcen Zelmat, président de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH), sont opposés  à ce retour en fanfare.

Le 28 Avril 2018

Source Web : Financialafrik

Les tags en relation

 

Les articles en relation