OCP apporte un foncier d’un milliard de dirhams pour ses mégaprojets d’éco-urbanisme

OCP apporte un foncier d’un milliard de dirhams pour ses mégaprojets d’éco-urbanisme

Il s'agit de 600 hectares transférés à sa filiale SADV via augmentation de capital.

Grosse opération immobilière entre OCP et la Société d’Aménagement et de Développement Vert (SADV). Le groupe vient d’apporter un patrimoine foncier de plus de 6 millions de m² (plus de 600 hectares) à sa filiale à 100% en charge, depuis sa création en décembre 2011, du développement de deux projets phares, à savoir la "Ville Verte Mohammed VI" à Benguérir (au nord de Marrakech) et la "Mine Verte" à Khouribga.

Evalués à plus de 994 millions de DH, les 71 biens initialement détenus par la maison mère et apportés à sa filiale ont été rémunérés par une recapitalisation à due concurrence chez SADV, ce qui en a hissé le capital à 1,86 milliard de DH.

Il faut dire qu'’OCP dispose d’une des assiettes foncières les plus importantes parmi les établissements publics marocains à caractère commercial. A fin 2017, la valeur historique des terrains immobilisés à l’actif du groupe s’élève à 3,8 milliards de DH (hors ceux détenus par ses multiples filiales) pour une valeur de marché estimée à au moins le double, selon des sources bien informées.

A travers cette opération, l’OCP affiche sa volonté d’accélérer la mise en œuvre de ses mégaprojets d’éco-urbanisme lancés il y a quelques années. Les terrains hérités par SADV sont destinés principalement à la Ville verte Mohammed VI à Benguérir dont la réalisation des équipements a été lancée début 2017 en vue d’en améliorer l’attractivité. Prévu sur une superficie de 1.000 hectares, ce projet vise une population cible de 100.000 habitants avec pas moins de 25.000 logements à livrer à partir de 2020.

L’investissement total prévu pour ériger cette nouvelle ville est estimé à pas moins de 25 milliards de DH sur une dizaine d’année.

L’autre projet phare de SADV, en l’occurrence la Mine Verte, consiste en la transformation en sites touristiques et urbanistiques d’anciennes infrastructures minières de la ville de Khouribga dans le cadre d’un développement durable intégré. Ce projet devra se déployer sur 300 ha environ et proposera des attractions touristiques et de d'infrastructures de loisirs diverses (quatre villages de vacances et trois hôtels) autour d’un pôle urbanistique composé de 1.600 appartements et 128 villas.

Le 09 Mai 2018

Source Web : Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

OCP lance Jesa International

OCP lance Jesa International

La nouvelle filiale portera les projets Jesa à l’international Elle est créée sous le statut CFC Pour optimiser l’export de l’ensemble de ses ser...