Enquête sur les prix à la pompe: ça carbure entre le PJD et le RNI

Enquête sur les prix à la pompe: ça carbure entre le PJD et le RNI

La présentation, mardi dernier, du rapport de la Mission parlementaire d’information sur le prix des carburants, devant la commission ad hoc de la Chambre des représentants, continue de faire des vagues. Pour le moment, c’est la coalition gouvernementale qui en prend un sérieux coup.

Asmaa Ghlalou et Abdelilah Bouanou ont plusieurs points communs. Ces deux députés appartiennent à l’actuelle majorité gouvernementale. Ils sont tous les deux membres de la Commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants. On les retrouve également côte à côte au sein de la Mission parlementaire d’information sur le prix des carburants. Or, c’est justement le récent rapport, qui fait l’objet d’un vif débat au sein du microcosme politico-économique marocain, qui divise - et c’est un euphémisme - le député de la Lampe et celle de la Colombe.

Selon le quotidien Al Massae de ce vendredi 18 mai, Asmaa Ghlalou vient de décocher des critiques extrêmement virulentes à l’adresse de son collègue au sein de la Mission parlementaire d’information sur le prix des carburants. Et pour cause, ce sont les chiffres énormes divulgués par Bouanou, et censés être les bénéfices réalisés par les sociétés distributrices de carburants au Maroc, qui sont derrière cette passe d’armes entre les deux députés de la majorité.

Asmaa Ghlalou, dans une déclaration aux médias, a affirmé que «les chiffres présentés par Abdelilah Bouanou n’ont rien à voir avec la réalité, ni de près, ni de loin». Avant d’ajouter qu’il a surpris les autres membres de la mission parlementaire qu’il préside en «faisant une sortie médiatique au cours de laquelle il a servi des chiffres qui dépassent l’entendement». La députée RNIste considère même que Bouanou a ainsi poignardé les autres membres de la mission parlementaire dans le dos, en trahissant le consensus qui s’est fait autour du rapport à présenter concernant la vérité des prix du carburant.

Al Massae rappelle que Abdelilah Bouanou a déclaré, mardi dernier à la presse, que la mission parlementaire qu’il dirigeait est arrivée à la conclusion que, depuis la libéralisation des prix du carburant, une société locale de distribution a réalisé un bénéfice de 996%, alors qu’une autre qui est au bord de la faillite en Europe affiche des bénéfices de 300% au Maroc!

Le 15 Avril 2018

Source Web : Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation