CONFERENCE DE PRESSE CNT – JEUDI 31 MAI 2018

CONFERENCE DE PRESSE CNT – JEUDI 31 MAI 2018

Nous avons décidé de tenir ce point de presse afin de vous informer sur la réalité des faits et tordre le cou à des contrevérités qui ont été proférés a travers la presse ces derniers jours.

Notre secteur a repris des couleurs durant les six derniers mois, des signes avant coureurs d’une croissance à deux chiffres pendant le 1er semestre 2018, mais peu de visibilité pour le second semestre durant lequel nous serons en compétitivité avec des destinations concurrentes telles que l’Europe du Sud, La Tunisie, l’Egypte et la Turquie.

Nous sommes dans une année électorale au niveau de la CNT, ce qui explique des gesticulations qui frisent l’hystérie et poussent certains membres, à déblatérer sur la place publique et annoncer des faits dont ils sont les principaux instigateurs et responsables. Le Dysfonctionnement au sein de la CNT.

Le rôle du pompier pyromane leur sied à merveille, en annonçant des irrégularités et en dénonçant des actions menées dans le cadre du consensus lors des différentes réunions statutaires qui ont été tenues durant les trois dernières années.

Ce qui va vous être exposé, ne sont que des faits vérifiables, dont nous pouvons vous fournir les preuves à tout moment.

LES STATUTS ET LE RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Les Statuts ont été rédigé en 2013, par un juriste de renom, choisi par l’ANIT sur la base d’un protocole d’accord signé le 15 Décembre 2011 entre l’ANIT, la FNT, La FNAVM, La FNIH, la FNR et la FNTT en présence du représentant de la CGEM.

Ces Statuts ont été approuvé en date du 30 Octobre 2013 par une Assemblée Générale Extraordinaire. S’en est suivi la rédaction, d’un règlement intérieur qui a été présenté le 24 décembre 2014, lors de l’AG Elective mais qui a été rejeté par une grande Majorité.

Le 27 Février 2015, le 1er conseil d’administration de notre mandat, a approuvé un règlement intérieur et pris la résolution de permettre aux représentants des associations régionales de siéger au conseil d’administration, en attendant la mise en place des Fédérations Régionales du Tourisme.

Ce règlement intérieur prévoyait de réduire de 50% les cotisations des Fédérations et des Associations en contrepartie de 25% des cotisations perçues par les associations auprès de leurs membres. Cette résolution a été votée à l’unanimité.

Conformément aux Statuts, ce règlement intérieur doit être validé par l’Assemblée Générale. Ce qui hélas fut reporté par deux fois sur demande de la FNAVM et de la FNTT, qui devaient faire une contreproposition au niveau du barème des cotisations, que nous attendons toujours.

L’absence de règlement intérieur est la résultante du manque d’implication de la FNAVM et de la FNTT qui n’ont pas remplis leurs obligations au sein du Conseil d’administration, et qui n’ont jamais payé leur cotisations durant tout ce mandat.

LE CAS DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DES RESTAURATEURS

La FNR a été crée en 2006 par la volonté du président de l’association des restaurateurs de Casablanca de l’époque et domiciliée à la CGEM.

Le 25 Février 2009, et sur intervention de la FNT , une réunion a été tenue au siège de la FNT avec la participation du Président Az El Arab El Kettani qui avait manifesté sa décision de quitter le métier, et messieurs Khalid Abbadi, Ahmed Sentissi et Adil Terrab, respectivement présidents des associations de Casablanca, Fez et Meknès., présidée par le Président et le VP General de la FNT. Il a été décidé de convoquer une Assemblée Générale Elective pour le 14 Juillet 2009. Faute de quorum, une autre convocation a été lancée pour le 29 juillet.

Cette assemblée Générale s’est tenue dans les locaux de la FNT, Avenue des FAR et a vu la participation des Présidents d’associations de Casablanca, El Jadida, Meknès et FEZ. Ces quatre associations ont élu Mr Abbadi Président de la FNR, après avoir donné quitus à Monsieur Az El Arab El Kettani. Le Siege officiel de la FNR est à la FNT/CNT.

En décembre 2014, et sur insistance de la CNT, il convoque une Assemblée Générale Elective pour le 23 Membre 2014 durant laquelle il devait présenter son rapport moral et financier, obtenir le quitus et démissionner.

Monsieur Abbadi après s’être présenté à l’Assemblée devant les présidents des Associations de Marrakech, Fez et Meknès, a subitement quitté la salle de réunion sans aucune explication et ne présentant aucun rapport.

Depuis cette date, la CNT, n’a jamais eu une quelconque information sur la vie associative de la FNR. Aucun conseil aucun rapport, aucune assemblée générale. Monsieur Abbadi s’est toujours auto invité aux activité de la CNT. Bien entendu, aucune cotisation n’a jamais été versée.

LE CAS DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DES AGENCES DE VOYAGES.

Depuis l’élection controversée de son actuel Président, la CNT n’a jamais voulu prendre position sur son éligibilité, laissant le soin aux associations de régler ce problème somme toute interne.

Néanmoins, nous avons tenté de faire une médiation à plusieurs reprises sans aucun résultat devant le mutisme des uns et des autres. Nous avons reçu des courriers de plusieurs associations nous informons de leur rupture avec la FNAVM et leur volonté de claquer la porte et former autre chose. Dans un souci de cohésion, nous avons tempéré les ardeurs et proposé la tenue d’une AGE avant le 31 Décembre 2017.

Lors de notre Ag du 23 octobre 2017, le Président de la FNAVM avait affirmé publiquement qu’il convoquera cette AG élective, mais force est de constater que rien n’a été fait.Confédération Nationale du Tourisme

Aujourd’hui, de son propre aveu, il confirme qu’il ne put payer ses cotisations car aucune de ses associations ne veut s’acquitter de ses cotisations. Cette situation de blocage est préjudiciable au bon fonctionnement et de la FNAVM et de la CNT. Pour information, plusieurs Associations d’Agence de voyage ont émis le vœu d’adhérer directement à la CNT. La FNAVM est en défaut de payement depuis 2015 .

LE CAS DE LA FÉDÉRATION NATIONALE TRANSPORTEURS TOURISTIQUES

Membre de la FNT depuis 2003 sous appellation du syndicat National des Transporteurs Touristique, elle devient FNTT en 2008 Présidée par Mr Saïd Skali jusqu’en 2012.

Depuis 2012, l’actuel Président Othman Cherif Alami, en prend les reines après avoir été président de la FNT de 2009 à 2012.

La FNT est en défaut de payement depuis la transformation de la FNT en CNT et de ce fait n’a participé à aucune Assemblée générale ou Conseil d’administration en étant en règle vis à vis des statuts.

Les transporteurs touristiques relèvent du Ministère des Transport et il n’ y pas de loi spécifique au transport touristique. Ils doivent répondre à un cahier de charge rédigé par le ministère du Tourisme pour exercer dans le cadre du tourisme.

Il y aujourd’hui de sérieux problèmes au sein de cette corporation qui a vu naitre un syndicat de transporteurs qui ne se reconnaît pas dans la FNTT et qui perturbe la relation existante entre les agents de voyages et les transporteurs. LA FNTT est en défaut de payement depuis 2013.

LE CAS DE L’ASSOCIATION NATIONALE INVESTISSEURS TOURISTIQUES

L’ANIT a été créée officiellement en 2010 et regroupait à l’origine les aménageurs développeurs des stations du plan Azur, qui n’étaient pas considérés comme entreprises touristiques dans la liste prévue par le contrat programme 2010.

Aujourd’hui elle compte 12 membres dont cinq à jour de leur cotisation. L’ANIT a réintégré la FNT en 2012 sur la base d’un protocole d’accord signé en Décembre 2011 et basé en priorité sur la dimension patronale de la FNT.

Dans l’ANIT on trouve des hôteliers, des investisseurs immobiliers, des fonds d’investissements, des banques.

L’ANIT revendique le leadership du tourisme et remet en cause aujourd’hui tout le travail fait par la FNT et la CNT. Elle est à l’origine de l’idée de réintégrer la CGEM en tant que fédération interne afin de marginaliser tous les autres métiers du tourisme.

Le rapprochement avec les autres fédérations est un arrangement de circonstance et contre nature. L’ANIT est en défaut de payement depuis 2017.

LE CAS DE LA FLASCAM

En ce qui concerne cette fédération qui n’a aucun lien avec le ministère du Tourisme, il faut dire à son actif qu’elle ne s’est jamais vraiment trouvée au sein de la CNT.

La grande majorité de ses entreprises travaille avec les corporates et pratique la location longue durée. Seule une minorité traite la clientèle touristique aux aéroports nationaux. La FLASCAM s’acquitte de ses cotisations par échange marchandise, cette pratique mise en place depuis 2009, a été remise en cause par le binôme actuel qui demande que la FLASM s’aligne sur les autres membres et s’acquitte de ses cotisations.

LA SUSPENSION DES MEMBRES.

Cette suspension est prévue par les statuts dans l’article 10-3 qui stipule :

« Le défaut de paiement de l’intégralité de ses cotisations échues aux époques fixées par le Conseil d’Administration conformément à l’article 25 des présents statuts emporte de plein droit pour le membre défaillant, sur ratification de l’Assemblée Générale.

• la suspension du droit de participer et de voter au sein des assemblées générales, du conseil d’administration et des commissions permanentes,

• sa suspension comme celle de son ou de ses représentants de tous les mandats, pouvoirs et fonctions exercés au sein des instances et structures de la CNT ainsi que son inéligibilité à tout nouveau mandat,

• Et le cas échéant, dans les conditions ci-dessus stipulées, sa radiation.

Dans tous les cas de perte de la qualité de membre, de suspension du droit de vote ou de suspension de mandat, les cotisations échues et celles de l’année en cours demeurent intégralement exigibles outre les intérêts moratoires au taux fixé par le règlement intérieur. »

Les fédérations suspendues ont été notifiées par courrier le 8 Mai 2018 .

Cette suspension a été ratifiée le 11 mai par l’Assemblée Générale jusqu’au payement intégral des cotisations dues.

Tous les autres membres non à jour sont de facto suspendus et seront poursuivis par voie légale pour le payement de leurs cotisations.

DE LA REGULARITE DES ASSEMBLEES GENERALES.

Les assemblées générales du 11 mai, ont été faites sur la base de résolutions prises par le CA du 16 mars. Ce CA lui même convoqué suite à une résolution du Comité des Sages mis en place par la CGEM et la CNT en date du 12 février et dont les membres ont été désignés Intuitu personae le même jour.

Le Comité des sages réuni suite aux résolutions du CA a décrété la convocation d’une AGE le 11 mai, afin de valider ou non le retour à une Fédération Interne à la CGEM.

La CNT a attendu la tenue du CA de la CGEM tenu le 9 avril pour lancer la convocation de deux AG, une ordinaire pour donner quitus au CA sortant et l’autre extraordinaire pour statuer sur le retour à la CGEM et en fonction des résultats prendre les décisions qui s’imposent.

Les Assemblées Générales ont été tenues en présences de 2 huissiers de justice, un prévu par la CNT et l’autre envoyé par la FNR.

La CGEM a délégué un représentant pour y assister de même que le Ministère du Tourisme a été représenté par Un Directeur Central et la délégué du Tourisme De Marrakech.

Le 31 Mai 2018

Source Web : Hotellerienews

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Cri d’alarme des agences de voyages

Cri d’alarme des agences de voyages

Les voyagistes auront beau tirer la sonnette d’alarme sur les incidences négatives qu’aura le nouveau texte de loi relatif à la vente des voyages sur les ...