Mondial 2026: heures décisives pour le Maroc

Mondial 2026: heures décisives pour le Maroc

La délégation officielle marocaine qui défend la candidature Morocco 2026 à Moscou, a entamé la journée du mardi 12 juin avec une réunion avec l'UEFA. Les agissements du président de la commission du sport en Arabie saoudite, Turki Al Sheikh, se poursuivent jusque dans la capitale russe où tout est mis en oeuvre pour faire avorter les efforts du Maroc.

Dans la capitale russe, les agissements saoudiens suscitent l'indignation des membres de la délégation marocaine. Plusieurs officiels marocains contactés par Médias24 tentent de minimiser, notamment en appelant la presse marocaine à faire la différence entre Turki Al Sheikh et l'Arabie saoudite. Difficile à croire toutefois, qu'un membre du cabinet royal saoudien puisse prendre une position aussi hostile sans feu vert officiel.

Dans un article publié lundi en fin de journée, Goud une hostilité saoudienne agissante. Dans une correspondance de Moscou, le journal marocain explique que la délégation saoudienne a systématiquement rencontré les fédérations ou confédérations régionales précédemment démarchées par le Maroc, pour les convaincre de votre pour la candidature adverse United 2026.

Interrogé par Médias24, l'un des officiels marocains reste vague. Un second ajoute: "nous restons concentrés sur notre mission. La position saoudienne est effectivement surprenante. Nous espérons qu'ils reviendront à la raison mercredi. Nous sommes dans la dernière ligne droite".

Sur Twitter, Moncef Belkhayat, membre du team Maroc, est un peu plus disert: "En cette nuit bénie: Dieu préserve moi de mes amis ...mes ennemis je m’en occupe ...suivez mon regard ...ce qui se passe est incroyable ...mais vrai!"

Tandis que la presse internationale se livre à l'impossible jeu des pronostics, la délégation marocaine s'est mise très tôt au travail ce mardi 12 juin, avec une présentation devant l'UEFA (55 voix).

    Plusieurs sources officielles marocaines affirment à Médias24 que la réunion a été excellente et louent la position française de soutien public au Maroc, et notamment celle du président de la Fédération française de football Noël Le Graët.

    Tous estiment que la course reste ouverte et que tout peu changer jusqu'à la dernière minute.

    Tous ceux que nous avons contactés croient encore en les chances du Maroc jusqu'aux derniers instants.

Le 12 juin 2018

Source web Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation