Campagne agricole 2017-2018 : Une récolte de 103 millions de quintaux, un record historique de rendement

Campagne agricole 2017-2018 : Une récolte de 103 millions de quintaux, un record historique de rendement

Ce rendement moyen record est en augmentation de 27% par rapport à la campagne précédente et de 7% par rapport à l’année 2014-2015 ayant enregistré la production record de 115 millions de quintaux pour une superficie de 5,37 millions d’ha de céréales.

La récolte des trois principales céréales, à savoir le blé dur, le blé tendre et l’orge, a atteint un total de 103 millions de quintaux, au titre de la campagne agricole 2017-2018, soit un record historique de 22,9 quintaux/hectare, a annoncé mardi le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Les résultats définitifs de la campagne céréalière 2017-2018 issus de mesures des rendements par prélèvement au champs font état d’«une récolte exceptionnelle», souligne le ministère dans un communiqué, ajoutant que cette récolte dépasse de 7,3% les performances de la campagne précédente. Ce rendement moyen record est en augmentation de 27% par rapport à la campagne précédente et de 7% par rapport à l’année 2014-2015 ayant enregistré la production record de 115 millions de quintaux pour une superficie de 5,37 millions d’ha de céréales, relève le ministère. Par espèce des principales céréales, la production du blé tendre est estimée à 49.1 millions Qx, celle du blé dur à 24.2 millions Qx et celle de l’orge à 29.2 millions Qx, ajoute la même source.

Cette production a été réalisée sur une superficie emblavée en céréales principales de 4,5 millions d’hectares contre 5,4 millions d’hectares en 2016-2017 soit moins de 16% par rapport à la campagne précédente, note le ministère, soulignant que la réduction de la superficie céréalière est due à l’arrivée très tardive des pluies d’automne ayant fortement raccourci la période des semis.

Cependant, et en dépit de ce démarrage difficile, la campagne a pu profiter d’une meilleure expression des potentiels de production notamment des céréales grâce aux efforts techniques et technologiques ayant apporté de grandes avancées de performance des itinéraires techniques promus par le Plan Maroc Vert, ajoute la même source.

La récolte exceptionnelle réalisée s’est également faite à la faveur d’une poursuite de la campagne dans d’excellentes conditions climatiques caractérisées par l’abondance, la régularité et la bonne répartition dans l’espace et dans le temps de la pluviométrie et des températures clémentes tout au long de la saison culturale. En effet, la campagne agricole 2017/2018, a enregistré un cumul de précipitation de 402,3 mm contre 362,6 mm pour une campagne normale, soit 11% (ou 40 mm) de plus.

Par ailleurs, le rendement est supérieur de 21,5% par rapport à la moyenne des rendements de céréales pendant les bonnes saisons pluviométriques au cours des dix dernières années. Comparé au rendement moyen céréalier des meilleures années pluvieuses de la décennie d’avant le Plan Maroc Vert, ce rendement est 71% supérieur (soit 13,4 qx/ha contre 22,9 qx/ha), poursuit le communiqué.

Ce résultat témoigne de la percée et l’étendue des progrès techniques généralisés au niveau des exploitations agricoles céréalières après 10 années de mise en œuvre du PMV ainsi que les grandes capacités d’intervention développées pendant cette période chez les agriculteurs et la profession agricole, note le ministère, faisant état de capacités qui se sont traduites lors de cette campagne par exemple par le semis d’un million d’hectares en l’espace d’une semaine en raison des importantes améliorations enregistrées au niveau de la mécanisation.

De plus l’utilisation des intrants agricoles et leur disponibilité ainsi que l’utilisation de techniques et de technologies avancées ont permis la valorisation de la goutte de pluie et la protection sanitaire des champs, ajoute la même source.

Le 25 Juillet 2018

Source Web : Aujourd'hui le Maroc

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Et Jouahri pessimiste sur la croissance

Et Jouahri pessimiste sur la croissance

En termes de perspectives, BAM a revu sa prévision de la croissance pour 2016 à la baisse à 1%. Cette décision fait suite à l’ajustement, sur la base des...

L’entreprise, socle de l’économie

L’entreprise, socle de l’économie

L’entreprise est incontestablement le pivot central du PIB. Elle a contribué, en 2016, à hauteur de 43% à la création de richesses et à 57% de l’invest...

Céréales: une récolte exceptionnelle

Céréales: une récolte exceptionnelle

La campagne céréalière a atteint un niveau remarquable. La diminution des surfaces a été largement compensée par l’augmentation du rendement. Les détai...

L’import des céréales explose de 40%

L’import des céréales explose de 40%

Au terme du 1er trimestre, les importations ont porté sur 22 millions de quintaux, marquant ainsi une forte hausse de 40% par rapport à la même période de l...

La croissance molle pour deux ans encore

La croissance molle pour deux ans encore

Le Maroc est-il condamné à une croissance molle? Celle-ci ne devrait pas dépasser 2,7% du PIB cette année et devrait atteindre 3,4% en 2020. Ce qui reste in...