Nomination de Benchaaboun : Un crypto- R éniste dévoilé

Nomination de Benchaaboun : Un crypto- R éniste dévoilé

Akhannouch : « Mohamed Benchaaboun a toujours été une ressource que le parti a sollicité à maintes reprises pour son bon conseil et son expertise sur plusieurs dossiers »

Après la nomination de Mohamed Benchaaboun, par le roi Mohammed VI, le nouveau ministre de l’économie et des finances, a été déclaré RNI. Le parti d’Aziz Akhannouch confirme ainsi la vocation Du RNI de réceptacle par excellence des technocrates de haut vol. Cette vocation a été son essence pendant sa gestation en 1977 et à sa naissance en 1978 et se confirme chaque jour qui passe.

Dans une déclaration au 360, le président du RNI, Aziz Akhannouch a dit sa « joie » en assurant que « Mohamed Benchaaboun a toujours été une ressource que le parti a sollicité à maintes reprises pour son bon conseil et son expertise sur plusieurs dossiers. Le partage des mêmes valeurs et de la même vision ont toujours rapproché le RNI de Mohamed Benchaaboun ». Aziz Akhannouch confirme d’une certaine manière par là que l’ex ( ?) PDG de la Banque Populaire, comme la plupart des cadres de l’Etat était un crypto-R éniste en latence et en attente de se déclarer. 

Akhannouch, qui n’ignore pas cette réalité, a également fait savoir que « le parti est fier de pouvoir compter sur des compétences qu’il n’hésite pas à puiser dans le secteur privé qui représente une manne de compétences engagées au service du royaume ».

Le 21 août 2018                                

Source web par : quid                       

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Nouvelle colère du roi Mohammed VI

Nouvelle colère du roi Mohammed VI

À l’horizon 2025, la pénurie d’eau se fera pressante, avec une réserve de 500 m3 d’eau potable, contre 720 m3, aujourd’hui, et, 1700 m3, dans les ann...

Le roi Mohammed VI à M'diq

Le roi Mohammed VI à M'diq

Le roi Mohammed VI est arrivé, en ce début de soirée du vendredi 1er septembre, dans la ville de M'diq en provenance de Rabat où le souverain avait acco...