Tourisme: Fréquentation exceptionnelle durant la saison estivale

Tourisme: Fréquentation exceptionnelle durant la saison estivale

Quelques jours avant la publication des chiffres nationaux des arrivées et nuitées du mois de juillet, une source bien informée fait état d’une fréquentation exceptionnelle malgré une absence totale d’encouragement public. S’il faudra attendre octobre pour connaître les résultats définitifs de la haute saison, il semble acquis que l’année 2018 se terminera avec l'arrivée d'au moins 12 millions de touristes.

"Si le Maroc avait réalisé depuis 2010 le même taux de croissance annuel des arrivées qu’en 2017-2018, nous atteindrions sans peine l’objectif des 20 millions de touristes en 2020, voire plus» nous déclare, avec regret, un observateur avisé du secteur qui préfère témoigner anonymement.

Selon lui, le trend haussier des arrivées au mois de juin (+18%) s’est poursuivi et la croissance pourrait atteindre 25% en juillet une fois que l’ensemble des arrivées aux frontières des TES (touristes étrangers de séjour) et MRE fera l’objet du communiqué mensuel de la Direction générale de la sûreté nationale.

«Nous attendons impatiemment les rapports de la DGSN mais aussi de l’Office des changes pour connaître la fréquentation touristique de juillet et confirmer les estimations optimistes des hôteliers.

«Selon les retours que j'ai reçus de la part des hôteliers, toutes nos régions ont connu une hausse importante des arrivées et des nuitées. Il semble donc acquis que l’été aura été exceptionnel en termes de fréquentation car le mois d’août a démarré avec une dynamique identique.

«La lecture des chiffres de 2017-2018 montre que nous sommes en train de renouer avec les belles années 2000-2010 où l’on réalisait sans discontinuer 10% de croissance annuelle.

«Après plusieurs années de ralentissement de l’activité, dû au Ramadan, et de désaffection des marchés traditionnels liée à une conjoncture internationale défavorable, la saison estivale redevient donc un des moments forts dans l’agenda de la profession.

«Ce qui est incroyable, c'est que l’activité progresse sans aucune vision ni mesure publique d’encouragement. L’exécutif est aux abonnés absents. C’est un grand gâchis sachant que la conjoncture est très favorable et que l’Etat a tout à gagner en termes de rentrées en devises et de création d’emplois.

«Pour illustrer ce décalage, la profession estime que la célébration des 60 ans de la star Madonna à Marrakech a beaucoup plus servi le secteur que l’Etat pour promouvoir la destination marocaine», regrette notre source qui espère cependant que le nouveau patron de l’ONMT fera aussi bien que son prédécesseur, malgré le manque de moyens financiers, pour bien vendre la marque Maroc.

Les visiteurs des marchés émergents boostent l'activité dans les villes autres que Marrakech et Agadir

Sachant que le premier semestre a connu une croissance moyenne de 10% des arrivées (5,07 millions) et des nuitées (10,8 M) ainsi qu’une progression de 15,2% des recettes (31,2 MMDH), notre interlocuteur se console en avançant que l’activité estivale augure la réalisation d’au moins 12 millions d’arrivées à la fin 2018.

«Tous nos marchés traditionnels (France, Espagne, Italie, Allemagne, GB…) sont en forte progression mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, les destinations balnéaires comme Agadir ne sont pas les seules à avoir fait le plein. Des villes non côtières comme Fès ou Marrakech ont connu une belle fréquentation malgré des températures quasi-insupportables. Ce phénomène est en partie dû aux visiteurs des marchés émergents, notamment des visiteurs chinois qui ont débarqué en force», ajoute notre interlocuteur qui s’attend à une explosion des arrivées chinoises à la fin de l’année.

Un optimisme confirmé par un journaliste de Médias24 qui a remarqué lors d’un récent vol Doha-Casablanca que la moitié des passagers du Boeing 777 était constituée de Chinois qui lui ont déclaré que le Maroc était la destination à la mode dans leur pays dans le cadre de voyages combinés.

En attendant les relevés détaillés des organismes d’accueil (DGSN, hôtels…), notre source affirme que les mois de juillet-août dépasseront les performances de juin (France:+10%, Italie:+18%, USA:+18%, Allemagne:+13%...) en se basant sur le fait qu’en dehors des TES, ces mois connaissent des très fortes arrivées de MRE.

Rappelons que dans un précédent article, le président de l’Observatoire du tourisme, Said Mouhid prévoyait un million de touristes supplémentaires à la fin de l’année (12,3 millions contre 11,3 en 2017) et 2 millions de nuitées supplémentaires, soit 24 millions contre 22 l’année précédente.

Malgré nos tentatives de joindre le ministre Sajid et la secrétaire d’Etat Boutaleb pour connaître leur appréciation de l’activité estivale, les deux responsables sont restés injoignables.

Publier Le 03/09/2018                       

Source web par: medias24

Les tags en relation

 

Les articles en relation