Financement de l’immobilier: Un nouveau client sur dix passe désormais par les banques participatives

Financement de l’immobilier: Un nouveau client sur dix passe désormais par les banques participatives

C’est ce qu’a révélé Ahmed Rahhou, PDG de CIH Bank, lors de la conférence de présentation des résultats semestriels de la banque. L’encours des financements Mourabaha s’élève à 1,1 milliard de DH à fin juin.

M. Rahhou précise que le premier semestre 2018 est le premier semestre d’activité pleine des banques participatives, ces dernières ayant été lancées à partir de juillet 2017 et leur activité n’a effectivement démarré qu’en octobre de l’année dernière.

«Tout le monde se posait la question s’il y a réellement une place et un marché pour les produits participatifs. Les résultats montrent qu’il y avait une attente et qu’il y a de la clientèle», a-t-il affirmé. Ce constat est valable aussi bien pour la Mourabaha immobilière, lancée au deuxième semestre 2017, que pour la Mourabaha automobile, autorisée juste avant la tenue du salon Auto Expo en avril dernier.

Selon Bank Al-Maghrib, l’encours des financements Mourabaha immobilière s’élève à 1,1 milliard de DH à fin juin 2018. L’essentiel de cet encours n’a été débloqué qu’au premier semestre de cette année, donc on peut parler de production (flux) relative aux six mois.

Selon M. Rahhou, le secteur bancaire dans son ensemble accorde en moyenne 2 milliards de DH de nouveaux crédits immobiliers par mois, donc une production de 12 milliards de DH en six mois.

En faisant un simple calcul, il affirme que la production de financements Mourabaha immobilière (1,1 milliard de DH) représente environ 10% de la production globale de financements immobiliers.

Autrement dit, un nouveau client sur dix qui souhaite financer une acquisition immobilière via le système bancaire passe par les banques participatives.

«L’attrait des banques participatives se confirme aussi à travers les comptes de dépôt ouverts qui se comptent par milliers ainsi que les dépôts qui s’élèvent à quelques centaines de millions de dirhams. Le marché commence à prendre forme même si l’écosystème participatif est encore incomplet (ndlr: sukuks, dépôts d’investissement, takaful…)», conclut le patron de la banque.

Notons qu’Umnia Bank, filiale de CIH Bank et première banque participative à avoir démarré son activité en juillet 2017, affiche à fin juin 2018 des ressources de 288 MDH et des financements de 524 MDH. Son Produit net bancaire (PNB) s’est établi à 5 MDH.

Le capital de la banque, qui se monte à 600 MDH, a été totalement libéré. Umnia compte 18 agences sur les 71 qui forment le réseau des banques participatives à fin juin.

Publier Le 07/09/2018                       

Source web par: medias24                

Les tags en relation

 

Les articles en relation