Congrès du Mouvement populaire: Equation à une inconnue pour un fauteuil de secrétaire général

Congrès du Mouvement populaire: Equation à une inconnue pour un fauteuil de secrétaire général

Le MP réunira un congrès national du 28 au 30 septembre pour renouveler ses instances et désigner un successeur à Mohand Laenser, resté à sa tête pendant 32 ans. Si le dépôt officiel des candidatures ne commencera que le 21 septembre, les noms de Mohamed Hassad, Mohamed Ouzzine et Mohamed Moubdii reviennent avec insistance. Reste une inconnue car hormis ces trois anciens ministres, subsiste le possible réengagement d’un Laenser qui pourrait créer la surprise.

Sur l’échiquier politique marocain, le MP a eu des leaders qui se sont accrochés à leur pouvoir pendant des décennies. C'est le cas de l'actuel SG, Mohand Laensar.

Sachant qu’il dirige son parti depuis 1986 et qu’il a annoncé plusieurs fois son intention de ne pas se représenter au secrétariat général, sa succession serait donc un événement politique. Mais rien n’est encore sûr.

Selon nos informations, les ex-ministres Mohamed Hassad, Mohamed Moubdii et Mohamed Ouzzine sont en lice pour le remplacer (ou le concurrencer) lors de l’élection qui se déroulera dimanche 30 septembre au complexe Moulay Abdellah de Rabat.

Médias24 a essayé de les joindre plusieurs fois par téléphone et en leur envoyant des messages.

Seul l’ancien ministre Mohamed Hassad nous a brièvement répondu en affirmant qu’il nous fallait encore attendre deux jours pour connaître les noms des candidats à l’issue des dépôts de chaque dossier.

Hassad, favori  des 3 challengers ?

"Le parti a décidé que les noms des candidats au secrétariat général seront rendus publics au fur et à mesure du dépôt de chaque dossier de candidature qui commence le 21 septembre", nous a révélé Hassad dont la précision explique peut-être l’absence de réponse d’Ouzzine et de Mobdii à nos sms demandant confirmation ou pas de leur candidature.

Devant notre insistance pour savoir s'il sera candidat ou pas, "évidemment que j’ai une idée sur la question mais vous devrez attendre comme tout le monde la publication des noms de chaque candidat avant d’être fixés", nous a répondu, dans un grand éclat de rire, l’ancien ministre de l’Intérieur et de l’Education nationale.

S’il ne confirme pas sa participation au futur scrutin interne du MP, sa réponse ne l’infirme pas non plus ce qui, en d’autres termes, donne, selon nous, du crédit à l’éventualité de sa candidature au secrétariat général. Sans quoi, il se serait certainement contenté de démentir.

A deux jours du début de la diffusion des noms adoubés par le MP, nous ne sommes donc pas en mesure d’assurer avec certitude que Hassad, Ouzzine et Moubdii seront de la partie mais tous les observateurs politiques avisés savent que Hassad a toutes les chances de remporter le scrutin.

Reste encore une inconnue de taille: la possibilité que Mohand Laensar se représente.

Le scénario d’une candidature Laenser se précise

Alors que l’on pensait acquis le fait que Laenser avait décidé de passer la main, un haut cadre du MP nous affirme qu'une candidature de sa part n’est pas exclue, et ceci au sein-même du bureau politique.

Selon lui, les déclarations du SG sortant sur son retrait de la course au secrétariat général datent. De plus, les statuts récemment amendés lui permettent de se représenter à un nouveau mandat.

"Je ne peux pas vous révéler le nom des candidats potentiels car il faudra attendre l’ouverture des candidatures postulant au secrétariat général. Les candidats ont d’ailleurs, jusqu’au 27, pour se présenter soit la veille de l’ouverture du congrès national. Dans la presse, on évoque à tort tous les membres du bureau politique mais 40 personnes ça fait beaucoup de candidats pour une élection.

"Concernant Laenser, personne ne connaît ses intentions car il ne s’est pas prononcé sur la question de sa succession depuis plusieurs mois. Sachant que les nouveaux statuts permettent à tous les membres du Conseil national (dont fait partie Laenser) de se présenter, il n’est pas du tout exclu que notre prochain leader soit Mohand Laenser", révèle notre interlocuteur.

Il faudra donc attendre dimanche soir pour connaître l’identité du nouveau secrétaire général mais, sans verser dans des spéculations hâtives, il apparaît probable que le match se jouera entre Mohamed Hassad et Mohand Laenser qui n’a pas souhaité répondre à nos très nombreux appels et messages.

Le 19 septembre 2018                               

Source web par: medias24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

LES REALITES A SAVOIR !

LES REALITES A SAVOIR !

AMDGJB - Géoparc Jbel Bani est une association Marocaine,  constituée d’administrateurs marocains(es), de professionnels, d’associatifs, de scientifiques...

Plan Azur : retour sur un naufrage

Plan Azur : retour sur un naufrage

Quand une élite, bien intentionnée, on n’en doute point, pense qu’elle maîtrise le sésame magique du développement économique, elle commet en fait deu...