À Marrakech, Mohammed VI demande de “renforcer le leadership féminin”

À Marrakech, Mohammed VI demande de “renforcer le leadership féminin”

Le roi Mohammed VI a adressé un message aux participants à la 2ème édition du sommet annuel de l’initiative “Women in Africa”, première plate-forme internationale d’appui au développement économique et d’accompagnement des femmes africaines leaders et à haut potentiel, qui a ouvert ses travaux jeudi à Marrakech.

Dans ce message royal dont lecture a été donnée par Abdellatif Menouni, Conseiller du roi Mohammed VI, le roi indique que “l’Afrique, qui avance résolument dans sa quête du statut de puissance émergente, a besoin d’initiatives novatrices et ciblées, d’une action concertée aux effets durables, d’une approche innovante et inclusive”.

Et on peut lire également que “ce n’est pas un hasard, faut-il le rappeler, si les femmes africaines comptent à leur actif des succès et des réussites multiples. En effet, mieux instruites, plus actives et plus libres dans leurs choix de vie, elles s’illustrent désormais par une présence plus dynamique dans les sphères politique, économique et sociale”.

“Si la condition des femmes africaines s’est nettement améliorée, il faut bien admettre que le continent a encore du chemin à parcourir dans ce domaine”.

“En conséquence, des efforts accrus doivent être déployés pour développer le niveau d’implication effective des femmes dans les dynamiques de développement en cours et dans les processus décisionnels. Il faut aussi tirer le meilleur parti de la forte propension des femmes africaines à occuper des positions de leader, dans le monde de l’entrepreneuriat à l’échelle du continent”, ajoute le roi.

“A cet égard, l’action conjuguée des pouvoirs publics, du secteur privé et de la société civile est décisive pour renforcer le leadership féminin qui agit comme un moteur de développement”, insiste le message royal.

Plus loin dans ce message, le roi Mohammed VI rappelle que “la Constitution de 2011 a représenté un tournant fondamental, en consacrant sans équivoque l’égalité entre l’homme et la femme en termes de droits et de libertés et en soulignant la nécessité d’instaurer le principe de parité”.

“Et afin de conforter cette dynamique, Nous avons initié de nombreux programmes en faveur de l’indépendance économique des femmes et de l’entreprenariat féminin, au niveau national. Nous avons également procédé à la réforme du Code de la Famille et du Code pénal pour lutter contre les violences faites aux femmes. De même qu’a été institué un quota pour la représentation des femmes au sein du Parlement.

Dans la même veine, Nous avons créé le Prix TAMAYUZ qui vise à encourager les contributions remarquables de femmes marocaines en faveur de la consécration des principes d’équité et d’égalité”, précise le Souverain.

“(…) le Maroc est disposé à partager avec les pays africains frères son expérience en matière de facilitation de l’institutionnalisation budgétaire de l’égalité. La femme africaine pourra ainsi concourir efficacement à l’accélération du rythme des changements dont l’effet multiplicateur affectera positivement l’ensemble de nos sociétés, dans toutes leurs composantes”, ajoute le message.

Et de conclure: “Tout frein à la jouissance par les femmes de leurs droits, constitue une entrave au développement du Continent”.

“Si l’Afrique est confrontée à plusieurs défis structurels, la femme ne devrait pas en payer le tribut. Elle doit, au contraire, constituer un pilier majeur dans la construction de sociétés capables de s’adapter aux transformations et aux nouveautés, présentes et à venir.

L’Afrique a besoin de femmes dirigeantes et de l’ensemble de ses compétences féminines, dont des cheffes d’entreprise, des actrices associatives, et bien d’autres protagonistes, pour concourir à changer la donne dans leurs pays respectifs et investir leur grand potentiel au service d’une Afrique forte, unie et confiante, en constante évolution et fermement déterminée à embrasser des lendemains meilleurs”.

Et c’est là tout le sens de la mission, noble et louable, de l’Initiative “Women in Africa”.”

Le 27 septembre 2018

Source web par: le site info

Les tags en relation

 

Les articles en relation