Voici pourquoi les Marocains du Canada vont investir dans l'aéronautique marocaine

Voici pourquoi les Marocains du Canada vont investir dans l'aéronautique marocaine

Un premier forum dédié au développement de l'aéronautique du Maroc, à travers une forte contribution du réseau des compétences marocaines établi au Canada, aura lieu le 5 octobre prochain à Skhirat.

Une convention de coopération tripartie sera signée à cette occasion, par les dirigeants de ce réseau et, du côté du gouvernement, par le ministre délégué des Marocains établis à l'étranger (MRE) et de la migration, Abdelkrim Benatiq et le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy.

Ce partenariat constitue le fruit d'une stratégie développée par ce ministère, dans le but de renforcer "l’implication des compétences marocaines à l’étranger dans ce chantier de développement industriel au niveau national".

Ce partenariat stratégique va débuter avec l'un des plus importants réseaux de compétences MRE qui œuvrent dans l'aéronautique. Il s’agit d’un réseau de compétences au Canada, constitué des MRE qui sont membres d’un forum stratégique de concertation réunissant l'ensemble des premiers dirigeants du secteur aérospatial québécois, le réseau Aero-Montréal.

A l'instar de plusieurs secteurs industriels, comme celui de l’automobile, le secteur de l'aéronautique fait preuve, depuis quelques années, d’une émergence remarquable, à travers l’implantation au Maroc de plusieurs géants dans le secteur, tel que Bombardier et d’autres grandes multinationales, comme EADS, BOEING, SAFRAN... En effet, en 2017, les exportations de l’industrie aéronautique marocaine ont atteint à fin novembre plus de 9.78 milliards de dirhams contre 8.42 milliards en 2016 soit une progression de 16.3 % selon l’Office des changes.

Le forum de Skhirat rassemblera environ 200 participants, composés des membres de réseaux de compétences marocaines au Canada, d'experts dans le domaine de l’aéronautique, d'investisseurs dans le secteur, de responsables institutionnels, de partenaires techniques et financiers.

Notons enfin que les cinq millions de MRE vivant au monde présentent un fort potentiel de développement socio-économique pour le Maroc. Selon une étude réalisée par l’OCDE en 2016, sur un échantillon de 2,6 millions de MRE concernés par l’étude dans les pays de l’OCDE, 500.000 MRE ont un diplôme supérieur (bac+5), 7.000 sont des médecins et 50.000 sont des étudiants en mobilité internationale.

Le 04 octobre 2018

Source web par: le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation

L’export finit l’année en trombe

L’export finit l’année en trombe

A fin novembre, la progression est de 9,4% Le textile se greffe à l’automobile, l’aéronautique et aux phosphates Le déficit commercial est aggravé...

Deux Marocaines primées par l’UNESCO

Deux Marocaines primées par l’UNESCO

Le programme “Pour les femmes et la science” a remis des bourses à cinq lauréates de la cinquième édition Maghreb, au cours d’une cérémonie tenue me...

La RAM se met au service du tourisme

La RAM se met au service du tourisme

Grande nouveauté, la Royal Air Maroc vient de lancer un portail proposant des milliers d’hôtels en ligne avec paiement. Une belle initiative qui va permettr...